Accueil du site > >> DESINTOX > PLU Version 3 : Réunion publique. Après l’annulation du PLU nr. 1 par (...)

PLU Version 3 : Réunion publique. Après l’annulation du PLU nr. 1 par la justice, venez poser vos questions sur ce que prépare le maire en matière d’urbanisme

mardi 13 mars 2018

La municipalité d’Aigues-Vives (Gard) organise une réunion publique (obligatoire) dans le cadre de sa troisième révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme) le mardi 13 mars 2018 à 18h30, salle Jean BOSC.

Si l’avenir de de votre lieu de vie vous intéresse, cette réunion est importante pour en savoir plus sur ce que la municipalité REY et son cabinet d’étude ADELE Sfi nous préparent en matière d’urbanisme à Aigues-Vives.

Après les divers scandales d’urbanisme qui ont secoué la commune depuis 2013 et la très controversée ZAC de la Volte, déjà annulée une première fois en 2014 par la justice (en même temps que le PLU version 1), on peut probablement s’attendre à de nombreuses questions qui seront posées au maire et à ses collaborateurs.

Surtout depuis la découverte de certaines pratiques municipales inquiétantes (Par exemple : documents d’urbanisme délibérément modifiés pour masquer l’illégalité de l’opération, délibération de préemption transmise en Préfecture alors qu’elle n’a jamais été votée, etc.).

La condamnation du maire d’Aigues-Vives par le tribunal correctionnel en 2016 dans le cadre du scandale de la parcelle AC111 que le maire avait tenté d’étouffer en multipliant les attaques contre le seul journal libre d’Aigues-Vives a permis en effet de mesurer l’ampleur des affaires qui relèvent de la justice à Aigues-Vives et de lever le voile sur le "système REY".

Rappel IMPORTANT à l’attention des personnes qui ne connaissent pas bien Aigues-Vives et qui voudraient faire construire dès aujourd’hui :

A chacun de ses mandats depuis 2001, le maire M. Jacky REY a vu son POS (Plan d’Occupation des Sols) ou son PLU annulé en tout partie par la justice.

La validité du PLU "partiel" version 2 qu’il a réactivé d’urgence juste avant les élections municipales de 2014 est -elle aussi- contestée.

D’où l’élaboration d’un troisième PLU dont le maire a besoin pour ses projets.

Notamment pour arriver à faire grandir la Commune rapidement au delà des 3.500 habitants, qui est le but avoué de M. REY depuis longtemps, mais également pour que les divers aménageurs que le maire a souhaité doter de la possibilité d’exproprier puissent agir pour réaliser leur ZAC de la Volte.

Ceci dit, on peut d’ores et déjà se demander quel sera l’avenir de ce PLU version 3 (et donc de la ZAC de la Volte version 2) ?

En tout état de cause, rappelons que -vu le contexte judiciaire "instable" à Aigues-Vives, il est -fortement- conseillé d’attendre au delà de 2020 pour éventuellement acheter un terrain et prendre le risque de faire construire à Aigues-Vives.

De fait, pour mémoire, la conséquence d’une annulation d’un PLU par la justice est le retour à la situation antérieure à l’existence de ce PLU.

Ainsi, par exemple, si un terrain qui n’était pas constructible dans le PLU version 2, le devient suite au vote du PLU version 3 mais que ce PLU est annulé par la justice, ledit terrain redevient non constructible.

Donc s’il y a une maison dessus, celle-ci peut être rasée en cas de plainte.

A vous de voir si voulez prendre ce risque...