Accueil du site > >> DESINTOX > Sécurité civile & Routière > Accident de la route rue de Jérôme : un piéton blessé, un chien (...)

Accident de la route rue de Jérôme : un piéton blessé, un chien tué

L’accident survenu mercredi à notre fleuriste et à sa chienne relance les craintes des riverains

vendredi 13 octobre 2006, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

4 votes

Mercredi 11 octobre 2006 au matin, les riverains de la rue de Jérôme (Aigues-Vives) ont été alertés par les cris de douleur et de désespoir de Marie, la fleuriste d’Aigues-Vives.

Sa petite chienne Lola venait de se faire écraser sous ses yeux par une voiture.

Elle promenait sa chienne comme tous les matins quand une voiture a surgit et s’est dirigée sur elles. Voyant que la conductrice du véhicule allait les renverser, Marie a crié, tandis que sa petite chienne Lola, paniquée, faisait un écart fatal. En voulant soustraire sa chienne aux roues de la voiture qui continuait sa course, notre fleuriste à eu la main gauche écrasée.

Les témoins de la scène, outrés, ont alors rattrapé le véhicule qui avait poursuivi sa course dans la rue de Jérôme sans faire de mine de s’arrêter, pour sommer sa conductrice d’assumer l’accident qu’elle avait causé.

Ce nouvel accident relance les craintes des riverains de la rue de Jérôme et de ceux et celles qui l’empruntent régulièrement.

En effet, malgré sont étroitesse (par endroit la rue se rétrécit à 2 mètres de large) qui rend impossible d’y mettre des trottoirs, la rue de Jérôme reste l’un des axes routiers l’un plus fréquenté et les plus dangereux d’Aigues-Vives. Cette rue est, de plus, souvent le théâtre de véritables courses de voitures menées par des conducteurs, aussi dangereux qu’inconscients, qui n’hésitent pas à accélerer à fond sans se soucier des risques mortels qu’ils font courir aux piétons et aux voitures qu’il pourraient croiser.

Les accidents de la route y sont fréquents, notamment au croisement avec la rue du Cantonnat, qui mène à l’Eglise d’Aigues-Vives. Jusqu’à présent, par chance, personne n’avait été blessé et les dégâts restaient matériels.

L’accident survenu mercredi à notre fleuriste et à sa chienne est maintenant là pour nous rappeler que, tôt ou tard, l’un d’entre nous se fera écraser dans la rue de Jérôme.

Les enfants des riverains de la rue de Jérôme et de la rue du Cantonnat sont évidemment les plus exposés, mais il y aussi tous ceux qui fréquentent le catéchisme chaque semaine et les nombreux piétons qui empruntent la rue de Jérôme pour se rendre dans les commerces du centre d’Aigues-Vives.

Encore sous le choc de l’accident dont ils ont été témoins mercredi, les riverains de la rue du Cantonnat et de la rue de Jérôme vont soumettre des propositions à la Mairie d’Aigues-Vives pour que des mesures soient prises rapidement afin de rendre la rue de Jérôme moins dangereuse.

Une limitation à 30 km/h dans le centre ville, de même qu’un ralentisseur, voire également un "stop" placé dans la rue de Jérôme juste avant son croisement avec la rue du Cantonnat, pourraient être une bonne solution pour réduire les risques. Il en va de la vie de nos enfants.

Une affaire à suivre...

1 Message

  • Bonjour,

    Pourrait on envisagé aussi un axe de contournement du centre ville ? En effet, où que vous habitiez à Aigues-Vives et pour sortir du village, il faut quasi systématiquement emprunter le centre ville. Pourquoi ne pas réfléchir à rendre accessible le chemin des Parties qui permettrait par exemple de partir de Garrigouille jusqu’à la rue de la Gare, sans traverser le centre ; ou rendre accessible le vallat de Treille vers le chemin de l’eau Noire afin de permettre au habitants du lotissement situé route d’Aubais de sortir du village sans utiliser le centre....
    Cordialement.


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.