Accueil du site > Photos - Vidéos > Combats de vache Eyrens en photos à Aigues-Vives : en savoir (...)

Combats de vache Eyrens en photos à Aigues-Vives : en savoir plus

Le photographe Patrick Frilet expose ses photos à Aigues-Vives du 13 au 22 mai 2011

mardi 10 mai 2011, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

Le 13 mai 2011, à Aigues-Vives (Gard), parallèlement au week-end de la Cigale d’Or organisé par l’Union Taurine, s’ouvrira une exposition de photos de Patrick Frilet jusqu’au 22 mai 2011.

L’occasion d’un regard croisé entre les traditions taurines d’Aigues-Vives et celles, moins connues des Alpes françaises, suisses et italiennes.

Il existe, en effet une race de vache des Alpes qui, sous une apparence placide, est en fait très combative vis à vis de ses congénères.

Une caractéristique exploitée traditionellement pour organiser des combats dits de "Reines".

Ainsi, chaque année, en France, en Suisse et en Italie, des combats de vaches Herens (ou Eyrens) sont organisés par des passionnés.

Un peu comme à Aigues-Vives avec les traditions taurines.

Mais là ce sont seulement les vaches qui s’affrontent.

D’où l’idée du photographe, Patrick Frilet, devenu aiguesvivois depuis quelques temps, d’organiser une exposition photo sur ces sujets croisés.

A cette occasion, Jérémy Serrano, président de l’Union Taurine d’Aigues-Vives, emmené par Patrick Frilet, a été découvrir ces traditions taurines particulières, en Suisse, le week-end du 8 mai. Là où les photos ont été prises.

En retour, une délégation d’éleveurs de vaches Herens viendra de Suisse le week-end du 13 au 15 mai 2011, pour faire connaissance avec nos traditions taurines.

L’occasion pour nous d’en savoir plus sur les vaches d’Eyrens (ou Herens). Voici ce que nous avons sélectionné comme vidéo et comme explications sur le sujet :

" Le retour des alpages est une fête incontournable dans les Alpes et chaque ville et village perpétuent cette tradition qui nous annonce le retour dans la vallée et l’ arrivée d’ un prochain hiver. Cette ancienne tradition fêtée dans tout l’ arc alpin est marquée par les fameux " Combats de Reines ", dans le triangle des Alpes du Nord : Valais - Val Aoste - Haute-Savoie

Tout commence au début du printemps.

Quelques jours avant de monter à l’ alpage les bêtes sont nerveuses et savent qu’ elles vont partir retrouver des pâturages sans limites et une herbe tendre. Quelques heures avant de partir à l’ alpage les cloches sont mises au troupeau.

Les cloches ont toutes approximativement le même poids, les plus volumineuses seront mises aux bêtes les plus véloces ralentissant ainsi leur marche afin que le troupeau reste groupé.

Lors de l’ arrivée les vaches sont heureuses en prenant possession de leur territoire, et les plus jeunes nées en majorité entre octobre et décembre découvrent pour la première fois les alpages.

Commence alors les affrontements entre bêtes, chacune cherchant à trouver sa place, les plus belliqueuses à imposer leur volonté.

La hiérarchie est assez vite établie et à la fin de l’ été la reine reconduira le troupeau dans la vallée. Les combats de Reines sont aussi organisés comme des joutes entre plusieurs éleveurs et sont devenus de véritables institutions comme ceux qui se déroulent en Valais ou en vallée d’ Aoste. Voir plus bas

Une race bien particulière,

La vache d’ Hérens issue du Valais ( Suisse) , est reconnue comme une combattante belliqueuse au tempérament vif et son aptitude au combat fait partie de son patrimoine génétique.

Une vraie reine doit non seulement être forte et belle,mais aussi avoir un caractère noble et respectueux envers ses congénères plus faibles.

L’ origine de cette race est incertaine,

plusieurs hypothèses indiquent que la race est soit l’ une des dernières représentantes de toute la région alpine,importée par les romains ou Celtes ,soit provenant du Nil, soit d’ un croisement entre vaches du Lötschental et vaches brune.

Elle sera désignée en 1861 sous le nom de " vache d’ Hérens " et c’ est dans ce val d’ Hérens que sa population est la plus importante 14000 bêtes environ pour 1 000 éleveurs.

On retrouve aussi cette race suisse en vallée d’ Aoste et Haute-Savoie ( vallée de Chamonix : Vallorcine ,Argentière, les Houches, Servoz et le Val Montjoie) qui organisent aussi des combats de Reines.

L’on commence à voir dans certains troupeaux du Genevois quelques Hérens, ce qui démontre l’engouement pour cette race par les éleveurs.

La vache d’ Hérens ... fierté des Alpes

C’ est une vache de taille moyenne et trapue avec un corps large et musclé,les pattes courtes et musclées,une tête courte avec une forte encornure,de petites oreilles et un regard vif.

Le poids moyen pour une vache est de 500 à 600 kg et 750 kg pour un mâle pour une hauteur au garrot de 1,35m. La robe est monochrome noir."

Source : ialpes.com


Voir aussi...

-  Programme du Trophée de la Cigale d’Or 2011 à Aigues-Vives.

- Calendier des batailles de Reine

- Site officiel des batailles de Reine dans la Vallée d’Aoste(en italien)


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.