Accueil du site > Associations > Union Taurine > Course d’Ouverture du Trophée des As

Course d’Ouverture du Trophée des As

Une délégation d’Aigues-Vives était à Mauguio ce dimanche 11 mars 2007

jeudi 15 mars 2007, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

Ce dimanche 11 mars 2007, une délégation de passionnés de courses camargaise d’Aigues-Vives (Gard), emmenée notamment par Jérémy Serrano, était présente au congrès de la Fédération Française de Courses Camargaises (FFCC) qui se tenait Mauguio (Hérault).

Les passionnés de courses taurine d’Aigues-Vives, aimeraient en effet que le congrès de la FFCC se tienne à Aigues-Vives l’année prochaine. Un voeux difficile à concrétiser compte tenu de la taille modeste des arènes d’Aigues-Vives par rapport à la foule qu’attire l’importance de l’évènement, mais pourquoi pas ?.

En attendant que se réalise ce souhait, l’évènement était pour nous l’occasion d’accompagner Jérémy, et toute la sympathique délégation d’Aigues-Vives, afin d’être initiés à la course d’ouverture du fameux Trophée des As.

Dans le petit monde de la course camargaise, le "Trophée des As" réuni en effet les meilleurs raseteurs et les meilleurs taureaux de la région. C’est un peu l’équivalent de la première division en football.

Parmi eux de véritables "stars" locales, comme par exemple, Sabri Allouani ou Hadrien Poujol chez les raseteurs. Poujol

Les taureaux non plus ne sont pas en reste, car dans la course camargaise, pas de mise à mort mais un nom en grand sur les affiches et des trophées pour... les taureaux ! "Fracasse", "Jeannot", "Apis", ... Le seul nom de certains d’entre eux suffit à déplacer des foules d’admirateurs qui vont venir voir les prestations de leur "biou" préféré, comme on commente celle de son chanteur fétiche.

Un sabotage à failli faire annuler la course...

La course de Mauguio prévue à 15h à pourtant bien failli être annulée. Pendant la nuit des vandales avaient pénétré dans l’enceinte des arènes et volontairement inondé la piste. Ainsi transformée en bourbier sur un bon quart (près de la sortie du toril), le sable de l’arène devenait impraticable pour les raseteurs et pour les taureaux.

Jérémy nous apprend que ce genre de sabotage n’est pas rare dans le monde taurin, mais que c’est la première fois que les arènes de Mauguio en sont victimes.

Vu l’importance de l’évènement, les organisateurs ont mis les bouchées doubles pour évacuer, étaler, sècher le sable des arènes afin qu’il soit prêt pour le début de la course d’ouverture du Trophée des As.

Aidée par un soleil radieux et des températures printanières, la piste, bien qu’encore meuble par endroit, à pu donc servir à l’heure dite.

Nous avons donc pu admirer avec plaisir les dangeureuses prouesses de l’élite des raseteurs. Comme toujours, ils ont été nombreux à jouer avec l’accident fatal pour aller décrocher les précieuses ficelles et autres glands accrochés entre les cornes des taureaux.

JPEG - 25.4 ko
Allouani

Par rapport aux courses que nous connaissons, il faut bien avouer que les taureaux qui se produisaient ce jour là, étaient d’une autre trempe que ceux que nous avons l’habitude voir d’ordinaire dans les arènes d’Aigues-Vives (ou d’ailleurs) à l’occasion des fêtes de village.

Initiés par Jérémy, nous avons en effet pu apprécier la combativité de ces bêtes qui n’hésitent pas à aller chercher le raseteur de la corne au delà de la barrière.

Ou encore, l’intelligence de ces taureaux qui, lorsqu’ils sentent que le ballet des raseteurs et de leur tourneur est trop bien réglé, n’hésitent pas à changer de terrain dans l’arène pour forcer les hommes en blanc à se réorganiser sans cesse.

Coup de corne pour Outarka...

A ce jeu, c’est le raseteur Outarka qui s’est fait surprendre. La corne d’un taureaux l’a rattrapé à la cuisse, alors qu’il sautait pour échapper à la bête lancée derrière lui.

JPEG - 6.5 ko
Outarka prend le coup de corne

L’accident se soldera finalement par une blessure peu profonde. Il s’en est fallu de peu et l’accident nous à rappelé à tous que le danger est omniprésent dans de telles courses.

Au final, une bien belle journée qui nous a permis de découvrir un peu plus le monde de la "fée du biou" en sympathique compagnie.


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.