Accueil du site > Associations > Li Festejaïres d’Aigues-Vives > Dernière encierro d’hiver 2008 des Festejaïres : le spectacle en (...)

Dernière encierro d’hiver 2008 des Festejaïres : le spectacle en photo

Un festival en tous genres pour clôturer la saison d’hiver 2008

vendredi 29 février 2008, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

Dimanche 24 février 2008, la dernière encierro d’hiver des Festejaires d’Aigues-Vives se termine en forme de festival avec les Manades Vellas & des Correges.

Festival de taureaux

Festival de taureaux tout d’abord : avec deux camions donc deux manades, chacune prête à lâcher ses taureaux en rafale.

Très peu d’attente entre les taureaux. Plus de six Cornes biscornues, mais cornue quand même ! Aux abris les bigorneaux... taureaux frais et dispos ont ainsi animé la première partie. La deuxième partie de l’encierro à vu entrer en lice les taureaux favoris de chacune des manades avec leur cocardes. Pour conclure, un bouquet final où chaque manade a lâché cinq taureaux en même temps.

Les Festejaires toujours désireux d’être à la pointe de l’originalité avaient même choisis un taureau stylé. Ses cornes peu orthodoxes n’en faisait pas moins un attaquant redoutable capable d’aller chercher l’imprudent comme un bigorneau au fond de sa coquille !

Boites, gamelles et... clavicule

Festival de chutes, "boites" et autres gamelles spectaculaires ensuite.

JPEG - 17.4 ko
Et une clavicule ! Une !
Encierro des Festejaïres - Aigues-Vives 24 février 2008

Evidemment les taureaux n’étaient pas là pour faire de la figuration et les ballots de paille sont si bien garnis de jeunes téméraires. Pourquoi se priver, pas vrai ?

Au final, beaucoup de bleus, un arrêt de travail, mais pas de gros accidents à déplorer, mis à part une clavicule cassée pour l’un des téméraires sur les ballots. "C’est le métier qui rentre" aurait dit feu mon Grand-Père...

Le blessé aura appris à ses dépends qu’il ne faut pas quitter le taureau des yeux et a fortiori ne pas tourner le dos au camion lorsque les manadiers ouvrent les portes...

Petits délires et originalité festive

Festival d’originalité et de dynamisme des "attrapaïres" aussi. A ce sujet un coup de chapeau au groupe des "Rastegues" venus de St. Christol (Hérault) pour le plaisir de taquiner le taureau des encierros d’Aigues-Vives.

Félicitations particulières à "Domi" des "Rastegues" pour le spectacle qu’il nous a offert. Les coups de cornes des taureaux ne semblaient pas avoir de prise sur lui...

JPEG - 34.2 ko
Domi nous offre un soleil !
Encierro des Festejaïres - Aigues-Vives 24 février 2008

En fait, renseignement pris, il s’en est rendu compte plus tard quand le médecin lui a signifié un arrêt de maladie. Sur le moment, il faut croire que les informations avaient un peu de mal à lui arriver au cerveau. Allez savoir pourquoi, tiens... Il a bien mérité son lot promis par Luc (ceci explique peut être cela)...

Tortues Ninj"ouille" !

"Domi" et ses amis "Rastegues" ont animé la course en se transformant en tortue de carton pour le plus grand plaisir du public (et du taureau qui a pu se défouler facilement). Bien entendu notre "Brissou" était là, lui aussi, avec son carton pour jouer les tortues "Ninj-Aïe !".

Les tortues Ninj-Aïe !

"Pizza" quand à lui nous a offert un florilège de chutes et de montées d’adrénaline. Lui aussi repart avec une bonne collection de bleus.

Un grand bravo également à Eric pour son animation musicale et ses commentaires de la course.

Quant à Christophe, de l’orchestre "Pyramide", son numéro de prêtre délirant n’a pas manqué d’intéresser aussi les taureaux !

JPEG - 31.1 ko
Faux prêtre, mais vrai fêtard : Christophe, de l’orchestre Pyramide, monte en chaire. Eric est imperturbable
Encierro des Festejaïres - Aigues-Vives 24 février 2008

Petites histoires...

Au chapitre des anecdotes, citons en vrac :

Serge et Christiane avaient été demandés sur les ballots de paille, mais ne s’y sont pas risqués. Seule notre "Talou" nationale à fait mine de passer un bras et un pied dans l’arène, mais le taureau l’en a immédiatement dissuadée en fonçant furieusement dans les barrières devant elle. Evidemment, ça calme tout de suite !

JPEG - 16.5 ko
On flippe M. Le Président du club taurin ?
Encierro des Festejaïres - Aigues-Vives 24 février 2008

Quant à notre Laetitia, alias "la petite souris journaliste", elle s’est sentie pousser des ailes de correspondant de guerre et a voulu faire des photos au coeur de l’action (et de l’arène). Mais Serge, son mari et président des Festejaïres l’en a promptement dissuadée par une annonce au micro, bien sentie.

Jalousie d’imaginer Laetitia au milieu de fiers taureaux ou vrai crainte que sa femme chérie ne soit abîmée ? Nous pencherons pour l’amour, évidemment !

Bref, la cuvée 2008 des encierros d’hiver des Festejaïres d’Aigues-Vives, comme celle de 2007, a encore fait un carton plein !


- Voir aussi : Les remerciements et les photos des Festejaïres d’Aigues-Vives pour les bénévoles des encierros d’hiver 2008.

Portfolio

Taureaux en groupe Plus dure sera la chute des ballots... La terre est basse... la forteresse des ballots se bat, mais ne tombe pas... encore le taureau se charge de Domi... La popote pour les potes... Proverbe camarguais : le taureau te lève, la clavicule s'enlève...


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.