Accueil du site > >> DESINTOX > Judiciaire > Diffamation : Jacky Rey fait appel de son procès perdu devant le tribunal (...)

Diffamation : Jacky Rey fait appel de son procès perdu devant le tribunal correctionnel

Le maire d’Aigues-Vives tente une 6ième attaque contre le journal libre aiguesvives.fr qui avait révélé diverses affaires foncières

mardi 30 décembre 2014, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

25 votes

Flash news :

Le maire d’Aigues-Vives a perdu ce procès le 2 février 2016.

Lire :

- Affaire foncière AC111 : Le maire d’Aigues-Vives est condamné plus lourdement en appel.


Flash news : Nouvelle audience fixée au 27 octobre 2015 2015 à 8h30 à la Cour d’Appel de Nîmes. Faute de temps à l’audience du 11 septembre 2015 du fait de l’audition des témoins qui ont confirmé les agissements du maire, les plaidoiries des avocats ont été reportées au 27 octobre.

Audience publique et entrée libre. Si vous voulez assister au procès arrivez 15 minutes avant l’audience. (Tribunal près des arènes)


Le maire d’Aigues-Vives (Gard), M. Jacky REY, a fait appel du jugement du Tribunal Correctionnel qui l’avait débouté le 13 juin 2014 de son attaque contre le journal libre aiguesvives.fr (Voir l’article "Jacky REY débouté par le tribunal correctionnel" dans la rubrique "Judiciaire").

Comme dans ses autres attaques déclenchées par M. REY (avec l’argent des contribuables) contre le seul organe de presse libre du village, les avocats de M. REY sont les mêmes que ceux de la Commune d’Aigues-Vives (et de la Communauté des Communes Rhony Vistre Vidourle, dont M. REY est le premier Vice-Président), à savoir : Me Gilles MARGALL et Me Gaelle d’ALBENAS de la SCP d’avocats Margall d’Albenas de Montpellier.

JPEG - 14.5 ko
Pont construit derrière la parcelle AC112 comme le préconisait un urbaniste sur aiguesvives.fr dans l’article attaqué par le maire

L’avocate qui défend le journal aiguesvives.fr est Me Maryse PECHEVIS de Montpellier.

Aiguesvives.fr a dénoncé une intolérable atteinte à la liberté de la Presse de la part du maire et une persécution qui dure depuis des années.

Par ailleurs, depuis le déclenchement des attaques dirigées contre le journal aiguesvives.fr, la réalité a confirmé que tous les faits publiés par notre journal étaient exacts.

Comme par exemple :

- l’annulation du PLU d’Aigues-Vives par le Tribunal Administratif de Nîmes.
- L’annulation de la vente de la parcelle AC111 du chemin des Horts, et le gel de sa deuxième tentative de revente (sous le nom AC1127) par le maire.
- L’annulation par le maire d’Aigues-Vives du permis de construire accordé à la parcelle AC112 (aujourd’hui rebaptisée AC1125) suite à l’action en justice introduite par l’Association de Défense des Contribuables Aiguesvivois (DCAV).
- La construction d’un pont sur le fossé à l’arrière de la parcelle (ex) AC112 pour -tenter- de la rendre constructible.
- etc.

JPEG - 28.1 ko
Les parcelles AC111 (AC1127) - AC112 (AC1125 - 1126) le 19/01/2014. Le chemin bétonné d’évacuation des eaux a été réalisé discrètement sur la parcelle AC112 et non sur la parcelle préemptée pour çà (AC111)

Infos pratiques pour assister à l’audience :

L’entrée au tribunal est libre. Les personnes ou journalistes qui désirent assister à cette audience peuvent se rendre le jour de l’audience (arrivez 15 minutes avant l’heure) dans la salle d’audience de la Cour d’appel du Tribunal Correctionnel de Nîmes (près des Arènes, partie ancienne du tribunal, salle au fond à gauche). Places limitées.

Les dates d’audience seront indiquées dans la rubrique "Agenda" en bas de la première page du site aiguesvives.fr

Si vous souhaitez soutenir la liberté de la presse à Aigues-Vives, contactez le journal aiguesvives.fr.


Voir aussi ...

- Condamnation du maire D’Aigues-Vives confirmée définitivement : La Cour de Cassation déclare irrecevable le pourvoi de Jacky REY.

- Les vraies raisons des attaques de Jacky REY contre le journal aiguesvives.fr

- Les perles de l’attaque loupée du maire D’Aigues-Vives contre le journal aiguesvives.fr

- Attaque contre aiguesvives.fr : la municipalité dirigée par M. REY déboutée et condamnée.

- La CADA donne tort au maire d’Aigues-Vives qui refusait de donner des documents susceptibles de le faire condamner.

- "Nous sommes Charlie Hebdo. Et vous ?"
- la rubrique "Judiciaire"
- la rubrique "foncier - immobilier"

Portfolio

Permis refusé a Garigouille pour défaut de largeur du chemin (...) Annulation du permis de construire de la parcelle AC112


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.