Accueil du site > Actualités > Fausse alerte chimique à Aigues Vives

Fausse alerte chimique à Aigues Vives

Un produit toxique abandonné près de Syngenta avait provoqué un début de panique

mardi 8 juillet 2008, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

Plus de peur que de mal pour les habitants d’Aigues-Vives et de Gallargues Le Montueux (Gard) qui s’étaient inquiétés à la vue du déploiement de secours, pompiers et gendarmerie autour du rond point de l’usine chimique Syngenta le samedi 5 juillet 2008.

Périmètre de sécurité, pompiers, ambulance, forces de police étaient intervenus en catastrophe suite à l’appel d’un sextuagénaire originaire d’Aubais, M. Alain D., et de sa fille qui l’avait secouru.

Alors qu’il nettoyait une remise, il découvre un bidon rempli d’un fond de liquide transparent. Il le renifle et ressent immédiatement un violent malaise. Aidé par sa fille il alerte immédiatement les pompiers.

La proximité immédiate de l’usine classée Seveso+ (produits phytosanitaires hautement toxiques) d’Aigues-Vives, fait craindre le pire.

Tandis que M. Alain D. se remet peu à peu dans l’ambulance où on l’examine, les pompiers analysent le produit à l’origine du malaise.

Il s’avère finalement qu’il s’agissait d’un produit chimique très toxique, l’hydrazine.

Ce produit, interdit comme désherbant depuis plusieurs années, avait sans doute été oublié dans la remise et, sous l’effet de la chaleur, avait été rendu encore plus concentré et hautement volatile.

Fausse alerte chimique, donc. Aigues-Vives respire toujours (de l’air pur)...


Qu’est-ce que l’hydrazine ?

"Hydrazine

Composé organique basique, de formule H2NNH2, dont certains composés sont utilisés comme combustible dans les fusées.

C’est un liquide toxique transparent, qui sent comme l’ammoniaque, inflammable, extrêmement corrosif et irritant.

L’hydrazine est hautement toxique et dangereusement instable, surtout sous sa forme anhydre.

Les symptômes d’une exposition aiguë à des niveaux élevés d’hydrazine peuvent se manifester chez l’homme par l’irritation des yeux, du nez et de la gorge, des étourdissements, des céphalées, des nausées, un œdème pulmonaire, des convulsions, un coma.

Une exposition aiguë peut également endommager le foie, les reins et le système nerveux central chez l’homme. Le liquide est corrosif et peut produire un eczéma de contact chez les humains et les animaux. Des effets nocifs pour les poumons, le foie, la rate et la thyroïde ont été rapportés chez des animaux exposés de façon chronique à l’hydrazine par inhalation. Une augmentation du nombre de cas de tumeur du poumon, de la cavité nasale, et du foie a été observée chez les rongeurs exposés à l’hydrazine."

Sources : Futura-Science.com et wikipedia



Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.