Accueil du site > Actualités > Fête votive 2014 : en bref et en image

Fête votive 2014 : en bref et en image

Résumé de la fête votive 2014 à Aigues-Vives (Gard)

mardi 8 juillet 2014, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

15 votes

La jeunesse a offert à la population aigues-vivoise un défilé d’ouverture sur le thème de la coupe du monde et quelle coupe !!

Un grand bravo aux jeunes pour le travail effectué et le rendu : champion du monde !!!!

Le Brésil avait envahi les rues et le carnaval de Rio était en pleine Camargue, comme quoi tout peut arriver.

Nos attrapaïres locaux ont mis beaucoup de coeur et on parfois trouvé dans un certain degré, disons, d’imbibation.... le courage d’aller à la tête et d’arrêter les taureaux pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Deux générations d’Aigues-Vivois ont rivalisé d’ardeur pour animer la fête votive : l’ancienne, avec la tribu des "Sacs à Mol" (merci Nans) toujours aussi efficace pour mettre l’ambiance et la nouvelle, avec Alexi (notamment) et sa bande de copains/copines.

En ce qui concerne la journée à l’ancienne, cette année le "char" décoré n’a pas été bloqué par la municipalité et a pu arriver jusqu’aux arènes comme le veut la tradition.

En ce qui concerne la décoration du tracteur, comme pour le char décoré de grillage bleu l’an dernier, il faudra faire parti des nombreux initiés pour comprendre le sens de certaines informations accrochées sur le tracteur et de la distribution de grillage bleu en plastique qui l’accompagnait (allez, par exemple, dans n’importe quel bar d’Aigues-Vives, ou à Aubais et on vous expliquera l’origine de cette nouvelle tradition)

La jeunesse une fois de plus n’a pas voulu rester inactive et a proposé une journée déguisée.

En ce qui concerne les courses avec les vachettes, si le trophée du "Bachuchage d’Or 2014" a été remis à un jeune originaire d’Aimargues, www.aiguesvives.fr le décerne en prix spécial à notre Alexi R. local qui nous aura bien "régalé" comme on dit ici.

La relève est assurée, apparemment

A la prochaine...


Voir aussi...

- Le programme de la fête votive d’Aigues-Vives 2014

3 Messages de forum

  • Fête votive 2014 : en bref et en image Le 29 juillet 2014 à 09:26 , par MICKAEL

    On peut remercier toute l’équipe du comité des fêtes de la ville d’AIGUES VIVES pour la programmation très légère et loin du niveau qui faisait " à l’époque" la renommée du village !!!! Par un manque de dialogue et de franchise, il règne une ambiance pesante et très lourde entre commerçants........ tout cela est bien dommage......
    Mickael commerçant à AIGUES-VIVES

  • Fête votive 2014 : en bref et en image Le 20 octobre 2014 à 18:57

    LES VERITABLES RAISONS DU DECLIN DE LA FETE D’AIGUES-VIVES D’ANNEE EN ANNEE.
    Aucune fatalité, mais une lente agonie.
    *Le budget n’y est plus depuis longtemps, il est passé de 27.500€ en 2002 à …34.000€ en 2014 soit 23% en 12 ans et cela malgré l’entrée dans la fête de divers sponsors et l’augmentation de certains commerçants de plus de 30%.Depuis 2002, les tarifs des prestations ont explosés.
    *Affiche fête 2014, sans programme détaillé, il fallait se reporter au caliquo. BRAVO pour cette merveilleuse idée plus que lumineuse.
    *Pub fête pratiquement inexistante dans les journaux régionaux, rien dans le Midi-Loisirs pourtant gratuit, absence d’information dans M-Libre en milieu de semaine.
    Ce comité n’est même pas capable de copier l’AVEM, qui, elle sait vendre avec succès son programme du mois d’Aout. Belle leçon à méditer.
    *Depuis quelques années le programme de la fête est allégé des lundis, mardis et mercredis cela n’a même pas renforcé comme annoncé à l’époque, bien au contraire les autres jours.
    *La partie musicale est depuis quelques années de très bas de gamme, pas de groupes comme Aimargues par exemple.
    *27 Juin, ensemble musical très moyen, SANS DANSEUSE (économie ?).
    *28 Juin, même orchestre mais AVEC DANSEUSES, car samedi.
    *29Juin, D.J. inconnu, pal mal, mais pas de son. Il annonçait à qui voulait l’entendre que sa prestation ’étant payée très basse, il ne pouvait louer du matériel.
    * 04 et 05 Juillet, orchestre bas de gamme, pas au point, n’a pas arrenter de répéter devant les premiers arrivés sur la place, excessivement fort, le technicien son placé sur le coté et non en face comme le veut la logique ne pouvait régler le son à la perfection puisque désaxé complètement.
    *Seul TOTOF à attiré une clientèle extérieure plus large.
    *Plus de bals à Midi, comme dans de nombreux villages voisins.
    *Interdiction de sonorisation devant les bars après 15h 30
    *Bals annoncés pour 22 h 30 ne commencent jamais avant 23h 15, ceux annoncés pour 23h ne commencent finalement qu’à 23h 20 ,23h 30, beaucoup trop tard. Les membres du comité sont incapables d’exiger que les orchestres respectent les heures de début de bals. Par contre, ses mêmes membres tels des gardes-chiourmes aux ordres et oui, dés 15 h 30 se présentent devant les cafés afin de faire respecter l’arrêt des sonos.
    *Aucun spectacle même mineur aux arènes, comme partout ailleurs les 2 dimanches soirs. Arènes fermées, vides !
    *O2 Juillet : Course de ligue organisée par les 4 Clubs taurins, du jamais vu à Aigues-Vives, élection oblige, il fallait bien lâcher juste un peu de mou pour récupérer quelques voix. Aucune autre festivité autorisée, bal, abrivado, bandido, il ne faut surtout pas gêner le comité, ce dernier doit rester maitre absolu.
    *03 Juillet, retour de la course aux As, supprimée voici quelques années. Les connaisseurs avant la course assuraient une course banale, les taureaux sélectionnés ne pouvant être à la hauteur devant la fine fleur des raseteurs engagés. Chose réelle.
    La suite sous quelques jours…

    • Fête votive 2014 : en bref et en image Le 13 février 2015 à 18:53 , par Robert Soulier

      Véritables et inévitables declin de la fête d’Aigues-Vives ( suite) ;
      La fete est "la danseuse " du maire d’Aigues-vives et de son conseil.Toutes les personnes non soumises sont parties.
      Apparemment les jeunes ne sont plus impliqués mais tout juste tolérés. Haro sur la musique, mais chut pas pour tout le monde...
      Peu d’investissement du Comité sur la Journée à l’ancienne ,aucune caléche,un sponsor offre meme le dejeuner au moulin à vent à la place du comité, quelques personnes s’habillent en 1900 et défilent en vélos et puis rien, la bandido est lachée de ce même moulin.
      Aprés avoir instauré et payé un 2 éme concours d’abrivado, le gentil comité à fait payer ce spectacle aux cafetiers, ensuite afin de les remercier, ces derniers ont vu leurs droits de place prendre d’un seul coup + 30%. Pendant que notre comité prelevait ses impots aux commerçants Aigues-Vivois , notre généreuse municipalité accordait , elle, des subventions à une association située sur un village voisin.
      Depuis des années , la fete à été amputée de 3 jours, mais la qualité n’a jamais été visible, bien au contraire .
      Aubais, Mauguio passent des pages complétes dans la presse papier sur "leur fete", fiers , heureux de communiquer leurs événements. Mais à Aigues-Vives que montre la presse papier controlée par la municipalité ?
      Interdiction aux associations de rentrer dans la fête d’aigues-Vives , les clubs taurins sont priés de s’abstenir de demander d’integrer la fête, l’Entente sportive est mise dans l’obligation d’aller organiser des courses de nuit à ...Aubais pendant leur fête aux alentours du 15 Août.
      Etrangement , pendant quelques années , une seule association avait le droit d’organiser , le mercredi en général, un spectacle payant pendant la fête et pose interrogation sur les liens de cette association avec notre municipalité pour permettre une telle faveur ?
      Le vide étant fait , il semble que tout tourne entre amis, ce n’est plus la fête des Aigues-Vivois mais la fête du comité d’animation.
      Tout aussi étrange , le comité d’animation est incapable de faire tourner l’économie locale ou peripherique et prefere prendre ( pour quelles raisons ?) lors du repas du vendredi 04 Juillet un traiteur à ...75 km d’Aigues-Vives.
      Autres exemples : Alors que toutes les villes de France organisent la fête de la musique dans leur centre, le comité lui, ( avec la bénédiction de qui ?) l’avait déplacé sur le site qu’il reste du moulin à vent.Il vient , enfin, de faire machine arriére en 2014.
      Depuis des années, le comité à déplacé les tirs de feux d’artifice du 13 juillet de la place Emile Jamais au stade à coté des Ecoles et certaines années commence le tir des feux alors que le spectacle aux arenes du Club taurin n’est même pas fini. Dépechons nous, il faut vite aller à la fête de Congenies.
      Derniere trouvaille en Décembre 32014 : le Marché de Nöel est rélégué, pour faire plaisir à qui , à la salle Marius Ecole, loin , trop loin des commerces et du centre-ville .
      En régle générale, toutes les municipalités cherchent à animer leurs centres villes et à dynamiser leur économie locale, mais helas, plus à Aigues-Vives.
      Triste constat
      Robert Soulier


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.