Accueil du site > Actualités > Fuite de gaz à Aigues-Vives : le quartier évacué

Fuite de gaz à Aigues-Vives : le quartier évacué

un tracto-pelle arrache par erreur une canalisation de gaz rue du Cantonnat. Plus de peur que de mal.

mercredi 6 novembre 2013, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

2 votes

"Il faut évacuer le quartier !"

La voix inquiète de celui qui vient de sonner à l’interphone de l’agence multimedia Ki Solutions, siège du journal indépendant aiguesvives.fr, trahi l’urgence de cette demande.

Nous faisons immédiatement le rapprochement entre le tracto-pelle dont le moteur tourne encore et ce qui a dû se passer en sous-sol.

Il est environ 15h30 ce 5 novembre 2013 à Aigues-Vives.

Devant le siège du journal, le conducteur d’engin qui travaille au remplacement des canalisations d’eau de la rue du Cantonnat à Aigues-Vives, vient de percer la canalisation de gaz qui mène à l’Eglise d’Aigues-Vives.

Courageux, le conducteur d’engin et ses collègues courent d’une maison à l’autre pour dire à leurs habitants d’évacuer très vite.

Le gaz qui siffle en sortant à haute pression (4 bars) envahi la ruelle du Cantonnat, très étroite, créant une forte concentration de gaz qui peut exploser d’une seconde à l’autre.

Personne ne discute. Les bureaux sont évacué rapidement sans allumer, ni éteindre quoi que ce soit, pour ne pas faire d’étincelle. Heureusement personne chez aiguesvives.fr ne fume.

Une odeur de gaz (en fait un produit ajouté au gaz pour le rendre détectable à l’odeur) nous prend à la gorge dans le garage du rez de chaussée qui mène à la porte de sortie. Pareil dans la rue.

Nous nous éloignons rapidement pendant que les ouvriers finissent d’alerter les voisins et quittent les lieux en trottinant. A la moindre étincelle le quartier peut sauter.

Un collaborateur du journal aiguesvives.fr, prévient le collège de Vergèze et le lycée de Milhaud fréquenté par ses enfants, ainsi que quelques proches et voisins, pour qu’ils ne rentrent pas chez eux.

Suite à cela un message est diffusé dans le bus d’Aigues-Vives pour prévenir les enfants concernés, de ne pas chercher à rentrer chez eux tant que le risque d’explosion n’est pas écarté.

Les pompiers de Vauvert, la gendarmerie d’Aimargues ainsi que les équipes d’intervention d’urgence de GrDF sont là dans les minutes qui suivent.

Le quartier rue du Cantonnat, rue de Jérôme, ainsi que le haut de la Grand rue d’Aigues-Vives sont bouclés. Deux camions de pompiers se postent à une centaine de mètre de la fuite de gaz qu’on entend siffler de loin. Ils déploient plusieurs tuyaux sous pression d’eau, prêts à déverser des trombes d’eau en cas d’explosion.

Une quinzaine de pompier, casqués et bombonne d’oxygène sur le dos, se tiennent prêt à intervenir tandis que les équipes de GrDF interviennent pour "pincer" le tuyau qui fuit.

Une autre équipe est en route vers l’unique vanne qui contrôle l’ensemble de la distribution du gaz à Aigues-Vives. Si leurs collègues ne parviennent pas vite à stopper la fuite au niveau du tuyau, l’autre équipe coupera le gaz dans tout le village d’Aigues-Vives.

Tout le monde retient son souffle et se tient prudemment à distance.

Finalement l’équipe d’intervention d’urgence de Grdf parvient à stopper la fuite du tuyau de gaz percé.

Petit à petit, les pompiers rappellent les habitants qui attendaient debout dans les ruelles voisines ou qui s’étaient réfugiés chez des commerçants du centre-village, pour qu’ils inspectent avec eux les maisons proches de la fuite.

Munis d’un détecteur de gaz les pompiers visitent les maisons de la rue du Cantonnat une à une pour s’assurer que la concentration de gaz n’est pas trop forte.

Sans surprise, le rez de chaussée du siège de l’entreprise Ki Solutions, qui édite le journal aiguesvives.fr, concentre le plus fort taux de gaz. Quelques minutes de ventilation forcée suffiront à en assainir l’air.

Nous rassurons notre voisine, une dame âgée, encore sous le choc d’avoir dû évacuer précipitamment sa maison.

Grâce au sang-froid des ouvriers et de quelques habitants de la rue du Cantonnat, et à l’intervention rapide des services de secours des villages voisins, les habitants de la rue du Cantonnat en seront quitte pour la peur.

Dans la tranchée où la fuite a été colmatée, les services de GrdF s’affairent pour remplacer le tronçon du tuyau de gaz percé qui dessert l’impasse de l’Eglise d’Aigues-Vives.

En attendant cette réparation, les ouvriers qui creusaient la tranchée pour changer les canalisations d’eau, eux, se remettent de leurs émotions, en fumant une cigarette, loin de la fuite.

En fin d’après-midi, chacun est rentré chez soi.

Plus de peur de que mal.

Portfolio

Aigues-Vives (Gard) : la fuite de gaz est stoppée


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.