Accueil du site > Actualités > Grève dure chez Syngenta

Grève dure chez Syngenta

Suite à l’échec de leur revendications salariales, les salariés bloquent les accès au site d’Aigues-Vives

vendredi 28 mars 2008, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

Une grève a éclaté à l’usine d’herbicides et de fongicides chimiques Syngenta d’Aigues-Vives, ce jeudi 27 mars 2008.

JPEG - 44 ko
Réunion grévistes devant le site de l’usine Syngenta - Aigues-Vives - 27 mars 2008

D’après les personnes interrogées, le motif de la grogne des salariés serait lié à un refus de la direction de Syngenta d’accorder une augmentation générale des salaires de 2,5%.

La Direction de Syngenta proposerait de son côté une augmentation au cas par cas, et le versement d’une prime annuelle de 400 euros en raison des bons résultats de 2007.

Revendications des grévistes - Grève usine Syngenta Aigues-Vives - 27 mars 2008 Des propositions que les syndicats jugent inacceptables, considérant que les critères d’attribution de ces augmentations sont trops vagues et que la prime accordée est insuffisante. Surtout au regard de l’augmentation des bénéfices considérables obtenus en 2007 par l’entreprise Syngenta et le groupe auquel elle appartient.

Par ailleurs, d’une manière générale les grévistes dénoncent la détérioration du niveau de rémunération (intéressement, primes) et des conditions de travail.

Ils expriment, par ailleurs, des craintes de voir la vague de licenciements se poursuivre au delà de ce qui est déjà annoncé.

On se souvient en effet, qu’en 2007, en dépit de bénéfices en hausses, l’entreprise Syngenta d’Aigues-Vives avait annoncé le licenciement d’environ 50% de ses effectifs.

Pour l’heure le mouvement de grève est largement suivi.

Jeudi après-midi, à 14h30, on recensait environ 90 grévistes sur les 143 employés que comprend encore le site de Syngenta. Ce chiffre étant apparemment appelé à augmenter, les équipes de nuit venant grossir les rangs des grévistes progressivement.

Apparemment les services suivants, notamment, seraient totalement arrêtés : production, réception, maintenance.

Les grévistes semblent bien décidé à engager un bras de fer avec leur direction en interdisant tout chargement ou déchargement au site Syngenta.

Un piquet de grève était installé aux entrée du site, déterminé à y rester jour et nuit, pour empêcher tout camion de rentrer ou de sortir du site.

Ce matin, vendredi 28 mars 2008, après une nuit sans incidents, les négociations continuent entre les syndicats et la direction de Syngenta.

Une nouvelle réunion est fixée samedi 29 mars 2008 à 11h.

A défaut d’accord, les syndicats annoncent que la grève pourra être reconduite de manière illimitée.


-  Voir aussi notre article du 29/1/07 : "Syngenta Aigues-Vives:Premiers licenciements"

Portfolio

les camions en attente de pouvoir entrer à l'usine Syngenta (...) Camionneurs allemands en attente de savoir si la situation dans le conflit (...) Piquet de grève devant l'entrée du site Syngenta à Aigues-Vives - 27 (...)


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.