Accueil du site > Associations > Lis Jouïnes d’Aqua Viva > Hommage au raseteur Benjamin Villard

Hommage au raseteur Benjamin Villard

une distinction qui rappelle son palmarès et son parcours

lundi 10 décembre 2007, par Armand M. - Lis Jouïnes d’Aigues-Vives


Notez cet article (moyenne):

Le discours d’hommage au raseteur Benjamin Villard lors de la soirée 2007 des "Jouines" d’Aigues-Vives.

« Benjamin VILLARD

Il est le 7 mai 1985 en Arles et y habite encore aujourd’hui.

Ce garçon que tout le monde le connaît pour sa générosité et sa timidité. Ces parents sont aficionados, et son père était dans un club taurin de Fourques.

Son premier raset a eu lieu dans un bouavo à une ferrade. Puis il s’inscrit à l’école taurine d’Arles. Sa condition physique était déjà très importante grâce à ses 15 ans de foot pratiqué auparavant. A sa 2ème course, il a prit une rouste assez importante qu’il l’a refroidi pendant plus d’un mois. Mais je vous rassure petit à petit il s’en est remis, et comme on dit chez nous « ca part de la ».

Ce garçon la ne fait pas que raseter ; il monte à cheval et donne des coups de main à la manade Félix.

Suite à quelques ennuis musculaires et pour une meilleure hygiène de vie, il a du faire appel un préparateur physique qui le suit toute l’année et le conseille pour son alimentation (ce que fait d’ailleurs le raseteur Charles Chanat !!).

Je vous rassure aussi, ce raseteur fait la fête l’hiver et n’y va pas avec modération sur la consommation, mais il ne faut pas le dire car son préparateur physique n’est au courant !!

Sur son style de raset, certains le compare à Jacky Siméon mais lui a envie d’imposer son style et sa personnalité.

Un magazine lui a posé cette question : Entre gagner la Cocarde d’Or et une nuit avec Clara Morgane que choisi tu ?

Après quelques secondes de réflexion, il répond :

Gagner la Cocarde d’Or est le rêve de tout les raseteurs et l’avoir à son palmarès et quelque chose d’incomparable. Maintenant si la nuit avec Clara Morgane est la récompense pour avoir gagné la Cocarde d’ Or, on n’y crachera pas dessus.

Son palmarès

En 2004, il a gagné pas mal de trophées locaux :

-  la Cocarde d’Argent en Arles
-  le Gland d’Or à Montfrin
-  les Maraichers espoirs à Chateaurenard
-  le trophée de l’Avenir

En 2005, il monte au trophée des As ou il fini 4ème, et remporte plusieurs trophées de meilleur animateur.

En 2006, il fini 5ème aux As, il gagne beaucoup de trophées de meilleur animateur, le trophée de la Mer ainsi que le prix des arlésiens lors de la Cocarde d’Or en Arles.

Le public le connaît volontaire, généreux, combatif. Nous le découvrons simple, réservé, posé. Ce garçon de 22 ans respire la joie de vivre, sa rencontre avec les taureaux a changé sa vie. Il s’est que tout peut s’arrêter mais il a fait le choix de savourer chaque instant en piste sans se préoccuper du lendemain. »


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.