Accueil du site > >> DESINTOX > Economique et Financier > Inauguration de la route de la gare : l’appel au boycott comme moyen (...)

Inauguration de la route de la gare : l’appel au boycott comme moyen de dénoncer l’endettement d’Aigues-Vives

Un citoyen appelle à ne pas cautionner les opérations de communication du maire d’Aigues-Vives.

lundi 17 septembre 2012, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

42 votes

M. Robert Soulier, qui avait déjà interpellé le Maire d’Aigues-Vives en diffusant le 27 décembre 2011 une lettre ouverte qui dénonçait l’endettement excessif et les dépenses non maîtrisées de M. Jacky Rey, ne lâche pas l’affaire.

N’ayant pas reçu de réponse à sa première lettre, il persiste et signe avec une deuxième lettre dans laquelle il avance de nouveaux éléments sur le niveau d’endettement d’Aigues-Vives.

A cette occasion, il appelle les aiguesvivois à ne PAS se rendre, même par curiosité, à l’inauguration de la route de la gare prévue le 22 septembre 2012 par M. Jacky Rey.

Une opération de communication vue par son détracteur comme un ’nième’ acte de "poudre au yeux" (aux frais du contribuable) d’un maire en campagne qui chercherait à détourner l’attention de sa gestion financière calamiteuse.

Voici cette deuxième lettre, que M. Soulier à commencer à diffuser dans quelques boites d’Aigues-Vives. Elle est libre de droits. Vous pouvez l"imprimer et la faire circuler largement :

PDF - 1.2 Mo
Dette d’Aigues-Vives (2) et appel au boycott de M. Soulier
Cliquez pour télécharger le document (nécessite le logiciel gratuit adobe acrobat reader)

Pour notre part, avant-même de recevoir l’appel au boycott de M. Soulier nous n’avions pas prévu d’assister à cette inauguration.

Tout simplement parce-que nous savons à quoi ressemble une chaussée neuve et des trottoirs pour en avoir déjà vu.

Par ailleurs, nos confrères de la presse locale classique, généralement prompts à relayer la propagande du maire seront sûrement là et ferons de jolies photos. Après tout eux sont payés et pas nous.

Donc, même si l’image du maire coupant le ruban pour un ruban d’asphalte aurait pu être cocasse, pas besoin de nous déplacer pour couvrir ce genre d’évènement ’majeur’.

Ceci étant nous comprenons que, cerné par les scandales, le Maire d’Aigues-Vives lui, trouve matière à s’extasier publiquement devant ce chantier, laborieux, d’une route, faite, refaite et re-refaite pendant des mois. Avec des trottoirs en plus. Trop bien.

nid de poule - route d'Aigues-Vives

C’est vrai qu’il y a de quoi rester "tout chose" devant ce revêtement inaltéré car d’ordinaire, depuis plus de 10 ans que M. Rey est Maire, l’état des routes d’Aigues-Vives ressemble plutôt aux photos ci-contre.

Sans parler des abords des routes avec vue imprenable sur les poubelles qui débordent, leurs odeurs se mélangeant avec celles des crottes de chien entre lesquelles il faut slalomer.

Gageons, toutefois que comme d’habitude, le Maire aura veillé à faire nettoyer la zone concernée avant l’arrivée des convives.

revêtement routier Aigues-Vives

Et puis, rassurez-vous, malgré l’approche des élections municipales il reste encore beaucoup de routes défoncées et/ou dangereuses à Aigues-Vives. Les amortisseurs (tré)passent, mais le folklore reste.

Mais au moins, là, à l’entrée du village le 4x4 rutilant du maire pourra rouler sans heurt jusqu’à chez lui de bout en bout et çà c’est quand même une bonne nouvelle.

De plus, on notera aussi la générosité de l’entreprise BEC, réalisatrice de ces travaux et qui a fait un don de 700 euros à l’évènement théâtral "Les Automnales".

JPEG - 7.1 ko
Don de l’entreprise BEC - Conseil municipal du 28 novembre 2011
Le don de 700 euros approuvé par le Conseil Municipal de la Mairie d’Aigues-Vives le 28 novembre 2011.

On suppose que le fait que la 4ième adjointe au Maire soit à la fois l’une des fondatrices de la troupe de théâtre "La Galéjade", chargée de la culture et l’épouse d’un des cadres de l’entreprise BEC auront été déterminant dans ce geste. On ne peut que s’en réjouir.

En revanche, M. Soulier et les autres contribuables apprécieront, peut-être, moyennement, la rallonge de 57.000 euros HT accordée 2 mois plus tard pour le chantier de la route de la gare à cette même entreprise. Mais bon, 57.000 euros pour un marché global de 1.225.434,93 € HT, on ne va pas pinailler.

JPEG - 45.6 ko
Article du Midi Libre du 30 janvier 2012
M. Jacky Rey (Maire d’Aigues-Vives) : "...ces différents problèmes n’ont pas augmenté le coût de l’opération".

D’autant plus que M. Rey a dit qu’il n’y avait pas eu de dépassement de budget (cf. l’article du Midi Libre, ci-dessus). Il suffit de le croire.

JPEG - 9.6 ko
Avenant au marché BEC - Route de la Gare 16-01-2012
La rallonge de 57.000 euro accordée par la Mairie d’Aigues-Vives à l’entreprise BEC pour les travaux Route de la Gare le 16 janvier 2012, pour un marché total de 1.225 434,93 € HT

Plus sèrieusement, nous sommes -vraiment- très heureux que les enfants d’Aigues-Vives puissent enfin disposer de trottoirs pour aller de l’école au gymnase ou aux tennis.

Depuis plus de 10 ans d’attente on se reprend à espérer que M. Rey, pensera bientôt à eux aussi pour sécuriser à moindre coût d’autres lieux du centre ville pour lesquels les riverains attentent toujours une réponse à leur pétition.

Peut-être pourrait-il aussi penser à nos enfants, aussi lorsqu’il souscrit des emprunts au nom de la commune d’Aigues-Vives ?

Car si l’on se fie aux chiffres fournis par M. Soulier, les nouveaux nés d’Aigues-Vives seront dans la force de l’âge lorsqu’ils auront finis de payer les dettes contractées par le Maire d’aujourd’hui pour les 30 ans à venir.

Et si l’on en croit, notre enquête exclusive sur la dette d’Aigues-Vives, le Maire d’Aigues-Vives, M. Rey nous cache, en effet, bien des choses...


Sur le même sujet, voir aussi...

- Scandale de la dette d’Aigues-Vives : le ministère contredit la version du maire et révèle de vilaines pratiques.

- Aigues-Vives, 2ième commune la plus endetées sur les 15 alentours ?

-  Voeux du Maire 2012 : décevants.

-  Notre article sur le scandale des marchés publicitaires de la Mairie d’Aigues-Vives .

-  Evolution de la fiscalité à Aigues-Vives de 2003 à 2008

- Quelques délits mal connus qui peuvent mener loin (sur Nodula.com)

Voir en ligne : La première lettre de M. Soulier : M. Rey est t’il en train d’endetter trop lourdement Aigues-Vives ?

5 Messages de forum

  • Tout cela est probablement vrai, c’est même certain et c’est triste, mais pourquoi, lorsque 23 personnes sont présentes à un conseil, à une prise de décision, aucune ne s’oppose ou du moins ne pose des questions ?
    Tout passe à l’unanimité ou presque, ce qui veut dire qu’un conseil au grand complet, est d’accord pour endetter la commune de manière déraisonnable.
    Et un élu qui vote pour un projet ne peut pas dire après "je sais mais, ou je ne savais pas"
    Pour la question inauguration portion sécurisée , il ne faut pas oublier la route d’Aubais, flambant neuve, dont les emplacements de parking sont très bien placés, sur le trottoir, devant l’étude notariale, qui empêchent piétons, poussettes, personnes à mobilité réduite, fauteuil roulant, etc de passer
    Comme il a été répondu, il y a deux plateaux traversants, mais traverser à deux reprises la route d’Aubais, excepté pour celui qui fait son jogging, c’est du sport, car pour ne pas se heurter au trottoir plus loin et rejoindre le passage piéton il faut bel et bien la traverser deux fois, alors que sans voitures sur le trottoir, ce serait zero fois (surtout pour les groupes, fauteuils roulants, personnes lentes etc..
    Bien entendu, les voitures garées, qui n’ont pas envie de voir leur côté arraché, ainsi que le rétro par les voitures qui arrivent très très lentement d’Aubais, comme tout le monde le sait, débordent largement des lignes blanches de stationnement, et comme de l’autre côté il y a une haie volumineuse, cela devient très très compliqué
    Il faut avoir une silhouette très fine, genre passer entre les murs et les affiches pour se faufiler et encore.....
    il parait qu’il y a surtout des voitures sur ces parkings au moment des sorties des écoles, c’est sûr, mais c’est aussi à ce moment là qu’il y a beaucoup d’enfants, de poussettes, de piétons, de personnes plus ou moins vaillantes....
    Et la sécurité qui sera largement mise en valeur le 22 septembre a été également été zappée au dessus des écoles
    Un parking est interdit, parce que ???? et du coup les voitures se garent partout devant la maison de retraite, (côté gauche et côté droit), sur mini rond point construit pour les fiat 500, dans les virages, etc etc
    Les piétons, enfants, petits et grands n’ont plus de trottoir, marchent au milieu de la route, essaient d’éviter des tas de voitures pressées qui démarrent (17h) qui font forcément demi-tour, etc etc dès que les enfants ont été récupérés
    La solution serait peut être que le garde interdise aux piétons de quitter l’école avant que toutes les voitures ne soient évacuées ?
    L’accident c’est pour quand ?
    Sécuriser une petite portion, c’est bien, mais bien sécuriser ce serait mieux, surtout lorsque c’est tout neuf
    Quant aux trous, bosses, bouches d’égout qui sont plus hautes que le goudron affaissé de la chaussée, il vaut mieux ne pas en parler,
    idée : porter des chaussures de sport et ne pas lâcher le sol du regard

    • On parle du haut village mais que dire du bas !! Tous les jours une quarantaine d enfants que les cars laissent à l arret de bus de Syngenta remontent le long de la route de la gare en rasant les arbres et evitant les voitures passant VITES ! Demandez à ces collegiens ou lyceens combien de fois ils ont dus sautez dans le fossé pour ne pas se faire renverser, sans compter que l hivers approche et que le soir vu l etat de la lumière c est encore pire. Faudra t il un enfant percuté ou plus encore pour que quelqu un REAGISSE ? Pensez y vous les parents dont les petits prennent ce parcours Le maire recoit a la mairie mais ne vous faites pas trop d idées fred mercatili 1243 ROUTE DE LA GARE

  • la municipalite pourrait mettre a profit la visite des personnalites gardoise s le samedi 22 09 2012 pour leur montrer l etat lamentable des routes amenant a aigues vives : route de calvisson,route de la gare avant et apres le passage a niveau : les bas cotes defonces,des trous, des raccords minables, des bas cotes tres dangereux, lors de croisement ( calvisson ) il faut rouler sur la terre et quequefois passer tres tres pres du fosse ,qu elle merveilleuse occasion de montrer le vecu journalier des usagers de nos routes .

  • apéro à gogo Le 5 octobre 2012 à 13:22 , par BOUCLETTE

    Les inaugurations s’enchaînent, les apéritifs se succèdent
    Finalement, tous les Aigues Vivois, tous soit 2600 ou 2700 environ devraient profiter de ces moments de convivialité où un discours, peut être, leur annoncerait que de sérieux travaux vont être entrepris près de chez eux, travaux qui seront forcément arrosés dignement
    De plus, ils pourraient autour d’un verre et de petits fours, copieux, se connaître, se désaltérer, s’alimenter sans aucune gêne, en pensant simplement "heureusement qu’il y a les impôts"
    Pour le prochain apéritif, c’est l’inauguration du stade conçu pour que les jeunes puissent se défouler, s’amuser, se retrouver c’est une excellente idée,
    Et pour la photo souvenir, pour le regard des personnalités gardoises invitées ce serait vraiment génial de voir 2600 personnes réunies autour d’un buffet.

    • les aperos Aigues-vivois !!! Le 11 décembre 2012 à 12:22 , par reiloustrebort

      AIGUES - VIVES : bilan 2010 le poste fêtes et cérémonies : 26000 euros. sur bilan 2011 : 27595 euros soit : + 6 %. Effectivement tout est bien et de plus en plus arrosé : cérémonies, inaugurations, présentation de voeux, vernissages ect , et pendant ce temps les emprunts se multiplient sur...30 ans. Merveilleux village ou il fait bon vivre... à crédit !!!


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.