Accueil du site > >> DESINTOX > Sécurité civile & Routière > La gestion des risques à Aigues-Vives n’attire pas les (...)

La gestion des risques à Aigues-Vives n’attire pas les foules

Peu de monde à réunion sur le PCS organisée par la mairie d’Aigues-Vives le 4 octobre 2007

lundi 8 octobre 2007, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

1 vote

Jeudi 4 octobre 2007, à la salle Jean Bosc, se tenait une réunion publique concernant le Plan communal de Sauvegarde (PCS) d’Aigues Vives (Gard).

Rappelons que le Plan Communal de Sauvegarde est une disposition introduite en 2004 par la loi sur la modernisation de la sécurité civile.

La catastrophe de l’usine chimique AZF à Toulouse en 2001, avait, en effet, rappelé à tous qu’aucune commune n’est à l’abri de situations de crise nécessitant une réaction rapide.

Avec, notamment, une usine de produits chimiques (classée Seveso II+) à ses portes, la Commune d’Aigues-Vives (Gard) est donc particulièrement concernée par l’application d’un Plan de Sauvegarde.

Malheureusement, seule une vingtaine d’habitants d’Aigues-Vives (élus inclus) étaient présents à la réunion publique sur les mesures prévues en cas de catastrophe majeure.

Ce désintérêt du public pour ce sujet vital s’explique sans doute par le fait que les aigues-vivois majoritairement ne sont pas inquiets. Ou encore par la discrétion des communications officielles sur les risques à Aigues-Vives (ceci expliquant peut-être cela).

C’est donc devant une salle Jean Bosc presque vide que la présentation et les débats ont eu lieu :

M. le Maire d’Aigues Vives, Jacky Rey, ouvre la réunion en expliquant les détails du montage financier de l’étude et Réunion PCS Aigues Vives 4 octobre 2007des subventions fournies par le Conseil Général du Gard et la Région Languedoc Roussillon.

Après cette introduction, un chef de projet de la société qui a réalisé l’étude, explique les principes du PCS d’Aigues-Vives.

La présentation commence par une liste des principaux risques présents à Aigues Vives :

- Risque industriel

La société Syngenta classée Seveso, selon le PPI (élaboré, entre autre, avec le Préfet). D’après la présentation, seules 3 habitations sur Aigues Vives et 2 sur Gallargues seraient directement concernées par un risque nécessitant une évacuation immédiate.

Le reste du village d’Aigues Vives est en revanche concerné par des risques de pollution auxquels s’appliquent des consignes de confinement à l’intérieur des habitations en cas d’accident. Le risque interne à l’entreprise Syngenta est présenté comme étant « sous contrôle » grâce aux procédures internes obligatoires mises en place par la société Syngenta elle-même.

- Risque inondation

Aigues Vives est concernée par les cours d’eau Rhôny et Razil. Dans ce risque une dizaine d’habitations sont concernées.

Des sites d’hébergements seront mis en place et la Mairie sera informée par le Préfet grâce au système "Gala" (diffusion automatique de messages).

Des barrières interdisant l’accés à certaines routes seront mises en place par les personnes chargées de la mise en place du PCS en cas d’intempéries.

- Risque feux de forêt

90 habitations d’Aigues-Vives seraient éventuellement concernées mais pas toutes en même temps.

- Risque de transport de matières dangereuses par route (départementale + A9) et voie ferrée

En ce qui concerne l’organisation opérationnelle, en particulier les alertes de la population, le présentateur affirme que de nombreux risques peuvent être anticipés et que des systèmes d’alerte existent déjà.

Par exemple, pour les inondations il y a les informations de Météo France et les zones de contrôles de niveau d’eau.

Pour Syngenta il y existerait une sirène pour donner l’alerte.

La phase organisationnelle du PCS est organisée comme suit :

1 - phase de veille et de vigilance

2 - phase de mobilisation (la Mairie met en place ces plans d’intervention, aide les administrés et met en place les secours).

3 - phase de réparation (si besoin)

Un organigramme est donné afin d’expliquer les intervenants de la Mairie d’Aigues Vives chargés de la gestion de chaque risque apparaissent :

Organigramme des responsables du PCS d’Aigues-Vives :

- Directeur des Opérations de secours : M. le Maire d’Aigues Vives, Jacky Rey.

- Responsable des Actions Communales et Relations publiques : M. Goellner

- Resp. Secours et Sécurité : M. Tisserand

- Resp. Population : M. Bonfils

- Resp. Logistique : M. Ricou

Dans ce PCS a été inclu également un Plan de Défense Civile de Gestion et de Distribution des Comprimés d’Iode en cas d’irradiation nucléaire.

En effet, la catastrophe de Tschernobyl ayant montré les carences de notre système (en particulier en France, pays le plus nucléarisé au monde), une nouvelle Directive de 2002 élargit à l’ensemble des départements limitrophes à une centrale nucléaire l’obligation de distribution de comprimés d’iode en cas d’accident nucléaire.

On se souvient, en effet, que l’iode, pris en dosage adéquat, à pour effet de saturer notre thyroïde, et d’empêcher ainsi les substances radioactives de s’y fixer. C’est une mesure pour prévenir les cancers de la thyroïde qui en découlent.

Une maigre protection qui n’empêche pas de subir les autres dégâts d’une irradiation, mais qui vaut mieux que rien...

Ainsi désormais, si le Préfet le demande, la Mairie d’Aigues Vives devra distribuer des comprimés d’iode aux administrés. Cette décision sera prise par l’Autorité Sanitaire compétente. Les comprimés d’iode doivent absolument être pris dans certaines conditions et les posologies varient selon l’âge.

Si ce risque d’irradiation survient, trois lieux de distribution seront alors mis en place à Aigues-Vives comme suit :

- La salle Jean Bosc accueillera toute la population d’Aigues-Vives.
- l’Ecole élémentaire d’Aigues-Vives sera le point de distribution pour tous les enfants scolarisés (maternelle et primaire) et la crèche d’Aigues-Vives.

- L’usine Syngenta d’Aigues-Vives gèrera elle-même tous ses employés.

La Mairie d’Aigues-Vives conclu la présentation en nous informant qu’une plaquette explicative est en cours d’élaboration et sera distribuée à tous les habitants d’Aigues-Vives prochainement. Cette plaquette expliquera les attitudes à adopter suivant le risque rencontré.

La Mairie d’Aigues Vives clôture la réunion en rappelant que l’attitude de chacun et le respect des consignes données en situation de risque est primordiale. Ceci même si parfois on souhaiterait faire différemment à titre individuel.

Espérons que la population d’Aigues-Vives n’y sera jamais confrontée, car pour l’heure elle n’y est manifestement pas préparée...


Le "Plan Communal de Sauvegarde" c’est quoi ?

Le Ministère de l’Intérieur nous donne les précisons suivantes :

L’actualité montre qu’aucune commune n’est à l’abri de situations déstabilisantes nécessitant une réaction rapide :

Phénomènes climatiques extrêmes ( tempête 1999, chute de neige 2005 ...) Problèmes sanitaires (canicule 2003, grippe aviaire...) Perturbations de la vie collective (interruption durable de l’alimentation en eau potable à Tours en 1988 suite à une pollution due à un incendie, dysfonctionnement de l’alimentation en énergie - Corse 2005 ...) Accidents de toutes natures (transport, incendie d’usine de Nantes en 1987 avec évacuation de 35.000 personnes ).

L ’article 13 de la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile a créé le Plan Communal de Sauvegarde. Le dispositif est précisé par le décret n° 2005-1156 du 13 septembre 2005.

Outil utile au maire dans son rôle de acteur majeur de la gestion d’un événement de sécurité civile, ce nouveau plan s’intègre dans l’organisation générale des secours. Il forme avec les plans ORSEC une nouvelle chaîne complète et cohérente de gestion des évènements portant atteinte aux populations, aux biens et à l’environnement. Organisant la réponse de proximité en prenant en compte l’accompagnement et le soutien aux populations ainsi que l’appui aux services de secours, le PCS est le maillon local de l’organisation de la sécurité civile.

[...]


- Pour en savoir plus, voir la fiche sur le Plan Communal de Sauvegarde sur le site du Ministère de l’Intérieur.


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.