Accueil du site > >> DESINTOX > Sécurité civile & Routière > Projet vidéosurveillance : le plan des caméras trouvé dans la rue alors que (...)

Projet vidéosurveillance : le plan des caméras trouvé dans la rue alors que le projet n’est même pas voté !

Incroyable ! Comment faire confiance à une municipalité qui n’est même pas capable de ranger un plan avec des données sensibles pour notre vie privée ?

vendredi 23 mars 2018, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

8 votes

Incroyable ! Un habitant a trouvé par terre, dans la rue près des écoles, un plan officiel des "réseaux secs" de la Commune d’Aigues-Vives (Gard) pour des travaux d’aménagement commandés par le maire entre le 24 mai et le 28 juin 2017 et inaugurés depuis.

JPEG - 77.5 ko
Plan emplacement caméras vidéosurveillance Aigues-Vives (Gard) trouvé dans la rue.
Plan emplacement caméras vidéosurveillance Aigues-Vives (Gard) trouvé dans la rue.

Sur ce plan (que nous avons flouté pour des raisons de sécurité) sont indiqués notamment les emplacements des "regards pour accès fourreaux caméra [de vidéosurveillance]", "la chambre LT2 pour accès fourreaux caméras, les départs de câbles pour les caméras vers les candélabres où elles seront placées, les endroits où passent les câbles des caméras de vidéosurveillance et les emplacement exacts des caméras de vidéosurveillance.

Bref, grâce à ce plan que la municipalité laisse traîner dans la rue, n’importe quel vandale ou hacker pourrait donc facilement couper ces câbles de vidéosurveillance, voir s’y raccorder pour intercepter les images filmées par les caméras.

Bravo la sécurité des données personnelles !

Sérieusement : L’équipe municipale du maire n’est même pas capable de ranger un plan avec des données sensibles et M. REY voudrait que la population lui fasse confiance pour veiller sur les images de notre vie privée qu’il va collecter 24/24h ?

Un autre point nous interpelle : Pourquoi le réseau de vidéosurveillance est t’il déjà installé et payé depuis le 24 mai 2017, alors que demain, 25 mars 2018 le maire convie la population à dire si elle veut ou pas de la videosurveillance à Aigues-Vives ?

JPEG - 93.3 ko
Plan caméras vidéoprotection Aigues-Vives (Gard)
Plan caméras vidéoprotection Aigues-Vives (Gard). Les câbles et regards sont déjà installés alors que la population n’a pas encore voté.

Jacky REY aurait il déjà décidé de signer le contrat de 350.000 euros au profit de la société de vidéosurveillance qu’il a sélectionnée, sans attendre le résultat du scrutin du 25 mars 2018 ?

Manifestement il a déjà commencé à dépenser l’argent des contribuables sans leur demander leur avis, puisque ce plan confirme que les travaux de voirie pour la vidéosurveillance sont faits depuis 10 mois !

Dans ce cas on se demande, si la consultation populaire du 25 mars n’a pas en fait un autre objectif, moins populaire ?

PDF - 1.7 Mo
Brochure officielle pour le vote sur la vidéosurveillance du 25/03/2018 à Aigues-Vives
Brochure officielle du maire pour le vote sur la vidéosurveillance du 25/03/2018 à Aigues-Vives (Gard)

De fait, on constate qu’avec son "referendum", M. Jacky REY demande en réalité de répondre à une question trompeuse qui ne précise pas qu’il a décidé d’augmenter de 6,67% (au moins, car le double a aussi été évoqué en conseil municipal) la taxe foncière si les aigues-vivois répondent oui à la vidéosurveillance (cf. page 3 de sa brochure).

La vraie question de ce referendum pourrait être en fait : "Voulez-vous payer plus d’impôts pour financer mon projet de vidéosurveillance ?"

Avant d’aller voter le 25 mars 2018, entre 8h et 18h, à la salle Jean Bosc posez vous les questions suivantes :

- souhaitez vous être filmé 24/24h par un maire qui n’est juridiquement pas fiable (voir nos articles de la rubrique desintox) et par des personnes qui lui obéissent ?

- le prix exorbitant (surévalué, si l’on en croit une étude de la DCAV) de 350.000 euros ne pourrait-il pas être mieux utilisé (par exemple en embauchant des policiers supplémentaires) ?

- ce maire, aux pleins pouvoirs, a-t-il vraiment besoin de notre avis pour emprunter 350.000 euros et augmenter les impôts alors qu’il en dépense 5 ou 6 fois plus régulièrement et augmente d’ordinaire les impôts sans demander l’avis des aigues-vivois ?

Pour notre part, en tant que journal d’investigation, nous avons les réponses à toutes ces questions.

C’est pourquoi, le 25 mars 2018 nous voterons NON au projet d’installation des caméras de vidéosurveillance de la population voulue par le maire d’Aigues-Vives et sa municipalité.


Voir aussi :

- Articles liés au scandale de la parcelle AC111 et à la condamnation du maire d’Aigues-Vives en correctionnelle.


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.