Accueil du site > >> DESINTOX > Economique et Financier > Publicité sur le véhicule de la mairie d’Aigues-Vives : quel intérêt (...)

Publicité sur le véhicule de la mairie d’Aigues-Vives : quel intérêt ?

Un dossier-choc pour ne pas tomber dans le panneau -publicitaire- sans savoir !

mardi 1er mars 2011, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

81 votes

Nous avons testé pendant 2 ans l’achat d’un emplacement publicitaire sur le véhicule municipal de la Mairie d’Aigues-Vives.

Alors qu’en ce moment des entreprises et commerçants d’Aigues-Vives (et d’ailleurs) sont à nouveau démarchés pour acheter des publicités sur le futur véhicule municipal d’Aigues-Vives, il nous a semblé important de vous livrer notre retour d’expérience sur cet étrange marché public commercialisé par le Maire d’Aigues-Vives en personne.

Histoire que vous ne tombiez pas dans le panneau -publicitaire- sans savoir. (cliquez sur les images pour les agrandir)

JPEG - 30.3 ko
Lettre du Maire d’Aigues-Vives, M. Rey, en 2011, pour l’achat de publicité sur le véhicule communal

La tactique de vente est toujours la même depuis plus de 2 ans :

ACTE 1) Le Maire d’Aigues-Vives, M. Jacky Rey, passe un marché directement avec la fameuse société "I.F"*, dont le siège est à Aubagne (Bouches du Rhône), mais qui sévit régulièrement à Aigues-Vives et alentours.

ACTE 2) Le Maire envoie, sur papier en-tête de la Mairie d’Aigues-Vives, un courrier aux commerçants, artisans, entreprises, etc. du village, les incitant à acheter la publicité de la société "I.F" destinée à financer le nouveau véhicule communal.

ACTE 3) Des commerciaux, se présentant comme des membres de la Mairie d’Aigues-Vives, téléphonent aux professionnels qui ont reçu le courrier, pour prendre rendez-vous (fixés parfois dans les locaux de la Mairie) et faire signer les bons de commande aux entreprises démarchées par le Maire.

Quel intérêt pour les annonceurs ?

Prix exorbitant, et efficacité quasi nulle...

Soyons clairs. Après 2 ans de test grandeur réelle, le constat est sans appel : En ce qui nous concerne, l’efficacité de la publicité sur le véhicule de la Mairie d’Aigues-Vives a été quasi nulle.

Noyés au milieu de nombreuses autres publicités, aucun espace publicitaire n’attire l’attention.

Voiture de la Mairie d'Aigues-Vives avec emplacements publicitaires

Personnellement, nous avons eu de bien meilleurs retours avec un marquage à 75 euros TTC de la vitre arrière d’un de nos véhicules, qu’avec notre emplacement payé 1.076 euros TTC sur le véhicule de la mairie d’Aigues-Vives.


Attention à la tacite reconduction et aux clauses cachées... !


On pourrait croire qu’à de tels tarifs, l’emplacement publicitaire soit au moins valable pour toute la durée de vie du véhicule.

Et bien, non. L’achat ne vaut que pendant 2 ans ( !), durée pendant laquelle le véhicule est mis à disposition de la Mairie d’Aigues-Vives.

Par contre, gare à celui qui oubliera de résilier son contrat au moins 3 mois avant la date de signature du bon de commande. Le contrat stipule, en effet, que la commande sera automatiquement reconduite pour 2 ans de plus, majorée de 10% !

Mais ce petit détail n’est écrit qu’en caractères minuscules (loupe requise) dans les conditions générales de vente.

JPEG - 68.7 ko
Bon de commande pour la publicité sur le véhicule de la mairie d’Aigues-Vives (Gard)

Le Maire et la société "I.F", oublient aussi soigneusement de mettre en avant une autre clause, bien cachée, qui stipule qu’en cas de retard dans la livraison du véhicule municipal, aucune indemnités n’est prévue, ni par la Mairie, ni par la société "I.F". En revanche le délai de deux ans, lui continue de courir... au bénéfice de la société "I.F".

Pour mémoire, la mouture 2008 du véhicule publicitaire, commandée le 1er août 2008, avait été finalement livrée... en février 2009. Soit environ 7 mois plus tard !

Nous avions mis en garde le Maire et la société "I.F" contre toute application de cette clause, en exigeant que notre publicité paraisse au moins jusqu’en février 2011.

Suite à notre courrier, puis à notre article de mars 2010 (qui avait fait grand bruit auprès des élus concernés), il semble que la société "I.F" et M. Rey n’aient finalement pas osé appliquer ces clauses litigieuses puisqu’ils ont bien attendu février 2011 pour lancer le renouvellement du véhicule municipal.

Pour autant, comme d’autres élus alertés par nos soins l’ont pourtant fait, le Maire -lui- n’a pas renoncé à travailler avec la société "I.F".


Quel intérêt pour les contribuables d’Aigues-Vives ?


Auprès des médias locaux traditionnels, le Maire d’Aigues-Vives vante le coût zéro de l’opération pour les contribuables d’Aigues-Vives (et de la communauté de commune) de ce véhicule communal "gratuit".

Mais à bien y regarder, cette affirmation ressemble plus à un coup de pub politique, qu’à la réalité.

De fait, ce véhicule n’est pas du tout "gratuit" pour le contribuable, au contraire.

Avec environ 16 emplacements vendus entre 976 euros HT et plus de 2.000 euros HT, chaque Renault Kangoo de la Mairie d’Aigues-Vives coûte en fait au minimum 15.616 euros HT aux entreprises, artisans et commerces de la commune. Ceci pour seulement deux ans d’utilisation.

Vu l’inefficacité de l’investissement, ce sont donc au final des dizaines de milliers d’euros dépensés en pure perte par les entreprises. Autant d’argent en moins qui leur serait utile pour développer leur activité ou embaucher.

C’est aussi un manque à gagner pour toutes les entreprises d’Aigues-Vives et de la Communauté de Commune qui pourraient faire exactement le même travail que la société "I.F" qui, elle, paye ses impôts à... Aubagne (!).

Voire, mieux, ces entreprises locales pourraient vendre aux professionnels de la commune des publicités moins chères et plus efficaces, tandis que la Mairie pourrait obtenir un véhicule gratuit, là aussi pour beaucoup moins cher.


Petit rappel du B.A BA d’économie fiscale appliquée.


Faut-il rappeler, en effet, qu’en plus de payer leurs impôts comme tous les particuliers résidant à Aigues-Vives, les commerçants, artisans et entreprises sont aussi les principaux contribuables de la Commune (et de la Communauté de Communes) ?

On rappellera aussi utilement qu’à l’exception de quelques grosses entreprises ou filiales de groupes multinationaux, la plupart des entrepreneurs, commerçants et artisans d’Aigues-Vives ne roulent pas sur l’or.

Etre ainsi poussés par leur Maire à dépenser inutilement des sommes qui leur seraient bien utiles pour vivre au quotidien, leur fait mal. Cela fait mal aussi à une économie locale qui a déjà bien du mal à se développer (et à renflouer le déficit creusé par ses élus jusqu’en 2008).

Or quand les entreprises vont mal, cela fait baisser les rentrées fiscales provenant de la taxe professionnelle, ce qui entraîne automatiquement, en compensation, une augmentation des impôts et autres taxes pour... les particuliers ( voir l’évolution de la fiscalité à Aigues-Vives ).

A moins, bien sûr, de vouloir -à nouveau- créer un déficit dans le budget public en maintenant "délibérément la fiscalité à un niveau insusceptible de couvrir les dépenses", comme l’avait constaté la Chambre Régionale des Comptes...

Ou encore de vouloir continuer de creuser l’endettement d’Aigues-Vives et de la CCRVV comme le fait, en douce, le maire d’Aigues-Vives.


Petits calculs, gros marchés...sans appels d’offres... toujours au bénéfice de la société "I.F"


Le contrat publicitaire pour la voiture municipale n’est pas le seul marché exclusif conclu par le Maire avec la société "I.F" en échange de fournitures soi-disant "gratuites".

A ce jour, les marchés connus concernent deux voitures et deux calendriers, en deux ans, commandés par le Maire pour la seule commune d’Aigues-Vives.

JPEG - 43.5 ko
(2008) Lettre du Maire d’Aigues-Vives, M. Rey, pour les inciter à acheter la publicité de la société IF.

Compte tenu des tarifs annoncés par la société "I.F", cela nous donne un volume de marchés publics que l’on peut estimer comme suit :

- de 236 euros HT à 410 euros HT chacun des 60 emplacements d’un calendrier municipal = un marché minimum de 14.160 euros HT pour chaque calendrier environ.

- de 976 euros HT à plus de 2.400 euros HT pour chacun des 16 emplacements de la Renault Kangoo municipale = un marché minimum de 15.616 euros HT par véhicule environ.

Soit, pour deux exemplaires, en deux ans :

- 31.232 euros HT (37.353 euros TTC) pour la publicité sur les voitures + 28.320 euros HT (33.870 euros TTC) environ pour la publicité sur les calendriers.

= au moins, 59.552 euros HT (71.224 euros TTC environ) encaissés par la société "I.F", ...d’Aubagne, grâce au Maire... d’Aigues-Vives !

Après s’être fait rappeler à l’ordre pour nous répondre, M. Rey a fini par confirmer officiellement qu’aucun de ces contrats de régie publicitaire conclu avec la société "I.F" n’avait fait l’objet d’un avis d’appel public à concurrence.

Autrement dit, aucune entreprise locale n’a eu la moindre chance de pouvoir accéder à ces commandes publiques.


Un cadeau de 6 ans, sur un plateau... !


Sous la menace d’une intervention de la CADA **, le 19 février 2011, le Maire a fini par nous donner une copie des contrats de régie publicitaire exclusive conclus avec la société "I. F" en 2007 (!).

JPEG - 67 ko
extrait du contrat initial de la mairie d’Aigues-Vives au bénéfice de la société I.F

On y découvre, notamment, que le premier contrat, signé le 4 octobre 2007, soit quelques mois avant les élections municipales du 9 mars 2008, engage la Mairie pour une durée de 6 ans (!), soit 3 véhicules, (voire six, puisqu’il y est prévu éventuellement de fournir 2 voitures) jusqu’en 2013.

Tout cela sans aucun risque et sans frais pour la société "I.F" qui n’est même pas obligée contractuellement de fournir de véhicule si elle estime ne pas gagner assez d’argent avec la publicité. Sur la base de quels tarifs ? Mystère, rien ne figure au contrat.

Donc risque zéro pour la société "I.F".

En revanche la Mairie (donc les contribuables d’Aigues-Vives) , elle, se voit obligée non seulement de "fournir la liste de ses patentés et principaux fournisseurs" gratuitement à la société "I.F" (!), mais en plus elle prend tous les frais du véhicule à sa charge.

Sans parler de ses multiples obligations pour assurer la commercialisation de la publicité qui sera intégralement encaissée par la société "I.F".

JPEG - 12.1 ko
extrait du contrat entre la Mairie d’Aigues-Vives et la société IF

Même le cocktail d’inauguration du véhicule, en présence des élus et sponsors, est une obligation contractuelle à la charge de la Mairie d’Aigues-Vives.

Bref, ont pourrait résumer ce mirifique contrat comme suit :

Les frais pour les contribuables d’Aigues-Vives et les bénéfices pour la société privée d’Aubagne...

Elle est pas belle la vie (pour la société "I.F") ?


Toujours plus fort :


Alors que la première n’était même pas arrivée à échéance, une deuxième convention de "prolongation" a été signée par le Maire avec la société "I.F" le 29 juillet 2010... pour deux ans de plus. Ce qui nous amène vers 2015, c.a.d non seulement jusqu’à la fin du mandat de M. Rey (2014), mais environ 1 an au-delà.

Pourquoi cette précipitation du Maire à proroger un contrat 3 ans avant son échéance ? Mystère.

JPEG - 60.5 ko
La Mairie d’Aigues-Vives, prolonge de 2 ans son contrat de régie publicitaire au bénéfice de la société IF

Refaisons le calcul, sur 8 ans :

31.232 euros HT x 4 = 124.928 euros HT (149.414 euros TTC) au bénéfice de la société "I.F".

Ceci rien que pour les véhicules (1 tous les deux ans pendant 8 ans).

Car si, à force d’insister auprès du Maire, on découvre d’autres contrats du même genre pour les calendriers municipaux, on approchera les 250.000 euros de marchés publics exclusifs encaissés par la société "I.F" !

Comptez que l’impression d’un calendrier municipal tiré à environ 700 exemplaires coûte environ 3.500 euros HT, que le prix d’un leasing d’une Renault Kangoo pendant 24 mois revient environ à 5.736 euros HT et que son marquage intégral revient à environ 850 euros HT et vous aurez une idée du bénéfice colossal que réalise la société "I.F" grâce au Maire d’Aigues-Vives.

Sachant tout ce qui précède, pourquoi le Maire d’Aigues-Vives, continue t’il de favoriser, au détriment des contribuables qu’il est censé soutenir, une entreprise qui ne paye pas ses impôts à Aigues-Vives ?   Mystère, là aussi.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que ces étranges passations de marché ne manqueront pas d’exaspérer encore plus les commerçants, artisans et entreprises d’Aigues-Vives qui boycottent, toujours plus nombreux, les actions commerciales de la Mairie, (à commencer par leur soutien financier à la fête votive).

Ceci justement pour dénoncer le manque de soutien du Maire d’Aigues-Vives à leur activité.

Enquête à suivre...


* Pour ne pas lui faire de publicité, nous désignons par ses initiales (I.F) la société bénéficiaire de ce marché public. ** Commission d’Accès aux Documents Administratifs


Voir aussi...

- Les étranges opérations foncières de la Mairie d’Aigues-Vives : un nouveau scandale ?

- Scandale de la dette d’Aigues-Vives : les chiffres du ministère des finances contredisent le maire et révèlent de vilaines pratiques.

-  M. Jacky Rey est t’il en train d’endetter trop lourdement Aigues-Vives ?

-  Inauguration de la route de la Gare : L’appel au boycott pour dénoncer l’état de la dette d’Aigues-Vives .

- "Corruption en France : il y a urgence à agir", l’article du Nouvel Observateur sur le rapport de l’ONG Transparency International. (décembre 2012).

6 Messages de forum

  • Impressionnant !! et budget mirobolant complètement inadéquat...
    Merci pour ces éclaircissements, quand je croiserai ce beau véhicule je le regarderai avec respect, sachant quelle est sa valeur "ajoutée".

  • "Ce forum est modéré à priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site."(j’espère que ce n’est pas le maire)

    je souhaiterai vraiment que le maire puisse donner suite à cette affaire en répondant à cette article avec une publication sur le site dans laquelle, il donnerai les raisons pour lesquelles il a conclu un marché dans des conditions aussi suspectes.
    je souhaiterai également qu’il explique pourquoi il a tant rechigné à remettre les documents demandés.
    monsieur le maire à vous de vous montrer comme un politique responsable.

    • Publicité sur le véhicule de la mairie d’Aigues-Vives : quel intérêt ? Le 14 mars 2011 à 09:26 , par Aigues-Vives - FH - Redaction indépendante

      Bonjour,

      Merci de nous lire.

      Rassurez-vous, le Maire d’Aigues-Vives n’a aucun droit de regard sur ce que nous publions et nous ne dépendons en rien de la Mairie.

      aiguesvives.fr, premier site d’information d’Aigues-Vives depuis 2006, est une initiative 100% privée et indépendante.

      Son financement ne coûte -vraiment- rien aux contribuables d’Aigues-Vives (à part nous).

      Si vous voulez nous soutenir et nous aider à préserver notre indépendance vous pouvez nous faire un don via Paypal ou carte bancaire en cliquant sur le bouton prévu à cet effet.

      N’hésitez pas à continuer de commenter nos articles ou à nous fournir des infos intéressantes.

      Cordialement.

  • Cherchez bien d’autres affaires bizarres doivent exister. C’est exact qu’on est démarché par des gens pour les pubs qui se présentent comme etant la mairie, ce qui s’apparente a une "arnaque". Et avez vous dit dans votre démonstration que c’est au frais de courrier des contribuables qu’on reçoit les lettres, quand ce n’est pas les employés municipaux eux meme qui les distribuent dans leur temps de travail.

    • Publicité sur le véhicule de la mairie d’Aigues-Vives : quel intérêt ? Le 14 mars 2011 à 09:31 , par Aigues-Vives - FH - Redaction indépendante

      Bonjour,

      Merci de réagir à notre article.

      Nous partageons votre conviction. Le résultat de nos enquêtes sera publié en temps utiles.

      Si de votre côté vous avez des informations, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

      Comme tout journal sérieux et indépendant nous protégeons la confidentialité de nos sources.

      Cordialement

  • super article , je vouvs soutien dans votre enquète.
    Je fait partie des financiers du
    véhicule,je dit bien finencier pas publicitaire,car je suis daccord avec
    vous sur l’impact publicitaire il est nul .
    Je prendrais contac avec vous
    bonne continuations


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.