Accueil du site > Actualités > Santé > Quels aliments et quelle agriculture pour demain ? Habitants (...)

Quels aliments et quelle agriculture pour demain ? Habitants d’Aigues-Vives donnez votre avis

Le Parlement européen organise un vaste sondage.

vendredi 7 septembre 2012, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

De l’agriculteur au consommateur, quelle politique agricole et alimentaire commune ?

Dans une commune rurale, avec à nos portes l’usine de pesticides, Syngenta, ce thème concerne les habitants d’Aigues-Vives à plus d’un titre.

Du moins ceux et celles qui veulent essayer de peser sur ce qu’il aura dans leurs assiettes à l’avenir, ainsi que que sur le devenir de la profession d’agriculteur.

Le Parlement Européen à mis en ligne un questionnaire pour que nous, simples citoyens, puissions donner notre avis sur les orientations de l’agriculture européenne. Il paraît que notre avis sera pris en compte.

Pas besoin d’être un professionnel de l’agriculture. Tout le monde peut répondre.

Si vous voulez pouvoir vous exprimer pour ou contre les OGM, les pesticides, les aliments bio, la nécessité de préserver les revenus des agriculteurs, le type de production que vous souhaitez, etc. c’est le moment de le faire par le biais du questionnaires mis en ligne sur le site food4.eu.

- Répondre au questionnaire

N’attendez-pas. Il ne reste que quelques jours pour le faire.

Voici le mot d’explication de la vice-présidente du Parlement européen, Mme Isabelle DURANT :

« Un des enjeux vitaux concerne l’agriculture et les zones rurales, ainsi que la relation entre agriculteurs et consommateurs. C’est le domaine de ce qu’on appelle la politique agricole commune de l’Union européenne (ou PAC).

À l’heure où vous lisez ces lignes, la réforme de la PAC est en cours et le Parlement européen, via un long processus démocratique, prépare sa réponse définitive.

Nous vous invitons à prendre part à ce processus de démocratie participative en répondant à ce questionnaire. Nous comptons sur votre participation »

Voir en ligne : Site Agora du parlement européen

1 Message

  • La consultation de la Commission européenne est aujourd’hui close mais pas le débat.
    Or seul le débat et l’engagement des citoyens peut faire contre poids aux lobbies politico-industriels et financiers.
    Car ne nous leurrons pas cette consultation n’est qu’un écran de fumée, une posture démagogique de la Commission de Bruxelles qui en réalité se contre fiche de l’avis des citoyens que nous sommes.
    La preuve en rappelant seulement deux exemples fameux récents. Mais il y en a des dizaines chaque année.
    1) Le 1er janvier 2009 l’Europe fait passer la présence de produits OGM dans les produits certifiés BIO de 0,1% (seuil minimum de détection) à 0,9%. Pratiquement une multiplication par 10, et ce contre l’avis de tous les mouvements d’agriculteurs et de consommateurs BIO de la communauté européenne.
    2) Après la révélation d’un scandale monumental portant sur la livraison en Europe par l’Ukraine de 40.000 tonnes d’huile alimentaire coupée avec de l’huile de moteur (hautement cancérogène). Qu’à fait La Commission européenne ? Le 5 mai 2007 elle autorise l’huile de moteur à hauteur de 10 % dans les mayonnaises, les plats cuisinés, la vinaigrette industrielle, les conserves à l’huile, etc. …

    2 liens pour en savoir plus :

    http://www.dailymotion.com/video/xk...

    http://scandaledusiecle.canalblog.com/

    Mais souvenons nous en revanche du combat des consommateurs et vignerons européens (français notamment) qui se sont mobilisés sans relâche pendant deux ans contre la Commission de Bruxelles qui voulait autoriser la production de vin Rosé en mélangeant du vin Blanc et du vin Rouge. Le prétexte des technocrates européens étant de profiter de l’engouement des consommateurs en faveur du Rosé pour absorber une partie de la surproduction européenne de vin Rouge.
    Bel exemple d’incompétence technocratique dont Coluche aimait à dire « si vous leur donnez à gérer le Sahara dans deux ans il faut acheter du sable ! ».
    Il a fallu que des associations françaises fassent la démonstration (que chacun peut faire chez soi) de la quantité de Vin Rouge qu’il faut ajouter à du vin Blanc pour qu’il prenne la couleur du Rosé.
    Prenez un verre plein de Blanc. Ajoutez 3 gouttes. C’est fait. Autrement dit déstockage de la surproduction des Rouges = 0.

    Soyons vigilants les amis l’Europe nous protège.
    Mais qui nous protègera contre l’Europe ?

    Cincinnatus


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.