Accueil du site > >> DESINTOX > Economique et Financier > Scandale de la dette d’Aigues-Vives : les chiffres du ministère (...)

Scandale de la dette d’Aigues-Vives : les chiffres du ministère contredisent le maire et révèlent de vilaines pratiques

L’enquête exclusive qui montre comment M. Rey masque la vérité sur sa gestion depuis plus de 10 ans

lundi 11 mars 2013, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

83 votes

De combien le maire d’Aigues-Vives, M. Jacky Rey, a t’il réellement endetté les habitants de sa commune ?

La question fait polémique depuis qu’un habitant d’Aigues-Vives (et ancien proche de M. Rey), M. Robert Soulier, a diffusé une lettre ouverte accusant M. Jacky Rey d’endetter excessivement le village et de le cacher aux aiguesvivois depuis qu’il est au pouvoir.

Des accusations que viennent encore renforcer le récent rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui confirme la gravité des agissements des maires membre de la CCRVV, dont M. Rey, dans le déficit qu’ils ont délibérément creusé entre 2001 et 2008 pour des motifs très éloignés de l’intérêt général des contribuables.

Jamais M. Rey n’a répondu précisément aux accusations pourtant chiffrées qui visait sa gestion depuis 2001 qu’il est maire et vice-président de la Communauté des Communes Rhony Vistre Vidourle (CCRVV).

Tout au plus le maire d’Aigues-Vives s’est il contenté dans son journal municipal de distiller des messages rassurants sur l’état de la dette.

Ainsi, d’après les dires du Maire d’Aigues-Vives tout irait bien, la commune d’Aigues-Vives mériterait un "triple AAA" et la gestion est de la dette serait "maîtrisée".

Mais "Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup", nous enseigne le dicton. C’est bien notre avis (surtout avec les antécédents de M. Rey en matière budgétaire dans le scandale de la Communauté des Communes).

Aussi, en tant que seul média libre de la région (et contribuables d’Aigues-Vives), nous avons décidé d’enquêter pour voir qui, de M. Jacky Rey ou de son détracteur, M. Robert Soulier, disait la vérité.

Pour connaître la vérité nous nous sommes procurés les chiffres officiels des comptes de la Commune d’Aigues-Vives auprès du Ministère des Finances et les avons confrontés aux dires du Maire.

Pour mettre en évidence l’impact de l’élection de M. Rey sur les finances du village, nous avons comparé l’évolution de la dette avant (2000) et après ses deux élections (Mars 2001 et Mars 2008).

Ceci jusqu’en 2011, dont les chiffres ont été publié récemment par le ministère des Finances.

A partir des chiffres fournis par le ministère nous avons réalisé des graphiques qui permettent de bien voir l’évolution de la situation.

Enfin, nous avons comparé l’endettement d’Aigues-Vives par rapport à celui des autres villages de taille similaire en France (Strate).

Voici le résultat de notre enquête. Il est -malheureusement- édifiant et inquiétant...

(cliquez sur les nr de page pour lire les résultats de l’enquête)

Voir en ligne : Bilans officiel d’Aigues-Vives sur le site du ministère des finances

2 Messages de forum

  • Excellent article parfaitement documenté et surtout, incontestable.
    J’ai tout compris alors que n’est pas du tout ma spécialité.

    - J’ai payé cher pour savoir que REY était capable d’un acharnement sans limite et sans raison (voir ma réponse à l’article « Les affaire foncières d’Aigues-Vices » sur ce site) ;
    - J’avais compris qu’il était têtu comme une bourrique en découvrant son comportement dans l’affaire qui l’a opposé à Sylvette de l’institut REFLET (voir article "Il se passe de drôles de choses à Aigues-Vives") et la décision récente de remettre ce terrain en vente me conforte dans mon jugement.
    - J’apprends maintenant qu’il est capable ne tenter de faire prendre aux aiguesvivois des vessies pour des lanternes. C’est nul et malhonnête.

    On a pas le droit de dire que la gestion financière d’une commune est maîtrisées quant on a une dette par habitant exactement le double que la moyenne des communes de même caractéristiques.

    Moi qui voulait venir habiter Aigues-Vives dès la rentrée prochaine, je suis refroidi par avance à l’idée des impôts locaux qui m’attendent et jusqu’à quand ?

    Michel André DAVIN

  • Je ne suis pas surprise de l attitude de mr Rey
    Mme MONVOISIN CLAUDETTE


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.