Accueil du site > Associations > Li Festejaïres d’Aigues-Vives > Tri à la manade jacques BON : Résumé d’une journée en (...)

Tri à la manade jacques BON : Résumé d’une journée en Camargue

Les Festejaires en vadrouille

samedi 18 juillet 2009, par Rédaction indépendante - Aigues Vives


Notez cet article (moyenne):

Ce lundi 13 juillet 2009 s’annoncait plutôt pluvieux côté météo. Côté émotions en revanche, il fut caniculaire...

Rendez-vous était donné à 7h30 devant la salle Jean Bosc avec quelques membres du Club Taurin Li Festejaires d’Aigues-Vives, pour aller voir trier des taureaux à la manade Jacques BON.

Pour l’anecdote, on se souviendra que l’un des manadiers de cette manade avait eu -bien involontairement- son moment de gloire (et de frayeur) lors de la fête du printemps 2009 dans les arènes d’Aigues-Vives (voir photo de notre article du 26 mai 2009).

Arrivé à la manade Bon, un manadier nous prête gentiment un véhicule 4X4 et nous voilà en route vers l’intérieur des terres pour voir trier* les taureaux.

JPEG - 218.4 ko
Le mandadier au milieu des taureaux

Ce fut grandiose : à quelques mêtres de nous, les gardians, dans le plus grand calme et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, réussissent à sortir deux "simbeu" et un taureau cocardier du troupeau. Puis retour vers le char.

Pour nous, spectateurs, dans cette camargue sauvage qui s’éveille, c’est un trés beau spectacle.

Mais, nous nous interrongeons : "Où est le char ?"

"Là bas", nous répondent les gardians en nous montrant une vague direction où l’on ne distingue aucun camion...

En fait, il nous faudra suivre ces trois taureaux tranquillement à travers une vaste prairie de camargue, puis sur des chemins de terre, et enfin, aprés plus de 800 mêtres de marche et la traversée d’une petite route, il y a, en effet, un char garé à côté d’une petite arène bien pratique pour "emmailler"* les taureaux et les faire rentrer dans le char.

Quel spectacle impressionant de voir marcher à quelques mêtres de nous ces trois taureaux, tranquilles, allant brouter de temps en temps....s’arrêtant parfois pour nous regarder... Un vrai régal.

Bien entendu, cette petite visite ne pouvait se conclure sans un petit déjeuner, offert par le manadier au club taurin Li Festejaïres, où notre Fernand mondialement connu à Aigues-Vives et Garigouille, nous a tenu un discours sur le vin rosé dont nous entendrons encore parler certainement à noël...

JPEG - 48.5 ko
deux drôles d’oiseaux : des nouveaux flamands... roses ?

Avant d’aller manger un morceau au Sambuc, Roger nous a fait "promener" (comme on dit ici) vers la Digue de la Belugue ou nous avons trouvé deux drôles d’oiseaux perchés sur la digue (voir photo ci-dessous). Les plaisanteries fusent : "Peut-être une nouvelle race de flamands roses" ?! nous dit-on.

Chers Festejaires, au nom de ma fille Isabelle, alias "Babelounette", et de moi-même, un grand merci pour cette belle journée en Camargue !!

* "Trier les taureaux" consiste à choisir les bêtes qui seront emmenées au spectacle pour lequel elles sont attendues (bandido, abrivado, course taurine). Les gardians, à cheval, isolent ainsi un par un les bêtes choisies et les guident vers un enclos à part, d’où elles seront ensuite guidées vers le camion (appelé "char").

Evidemment, ce travail n’est pas évident car les taureaux de camargue, n’ont rien à voir avec de placides vaches normandes...

** "Emmailler" = plusieurs cavaliers se groupent en avant de la course des taureaux en formant la pointe d’un triangle dans laquelle ils « emmaillent » (enferment) les taureaux pour les accompagner sans qu’ils s’échappent d’un point à un autre.


Voir aussi...

-  Mort du manadier Jacques Bon (15/3/2010)

Portfolio

Petit déj offert aux manadiers Aération de l'esprit à la Digue de la Belugue


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.