Accueil du site > Actualités > Santé > Vaccination contre la grippe A H1N1 à l’école : gare à la (...)

Vaccination contre la grippe A H1N1 à l’école : gare à la manipulation !

Les formulaires distribués à l’école sont tendancieux et peuvent induire en erreur...

mardi 24 novembre 2009, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

1 vote

Hier, 23 novembre 2009, les enfants du collège de Vergèze (Gard), ont reçu des formulaires de consentement préalables à une injection de vaccin contre la grippe AH1N1, avec instruction de les ramener au collège, remplis et signés par leurs parents dès le 24 novembre 2009.

Cette manière de faire nous a semblé suffisamment grave pour tirer la sonnette d’alarme et alerter les parents d’élèves d’Aigues-Vives (et d’ailleurs).

En effet, tant sur le fond que sur la forme ces formulaires (de simples photocopies sans en-tête) ont toute l’apparence d’une manipulation destinée à forcer la main des parents pour qu’ils autorisent massivement une vaccination de leurs enfants contre la grippe A H1N1.

Jugez-plutôt de la technique employée ou "petite leçon de manipulation commerciale" en trois actes

Acte Ier. Pourquoi ces formulaires ?

La Loi française ne rend pas le vaccin contre la grippe A obligatoire (voir la liste des vaccins obligatoires en France).

Par conséquent, comme pour tous les actes qui concernent l’éducation de leurs enfants mineurs, ce sont aux parents de décider s’il veulent faire vacciner leur enfant ou non et de faire les démarches pour cela.

En aucun cas, les parents ne devraient avoir à remplir un formulaire pour exprimer leur refus de voir un vaccin non obligatoire administré à leur(s) enfant(s).

Ces formulaires apparaissent comme un non-sens légal et administratif.

Seuls les parents qui veulent faire vacciner leur enfant contre la grippe devraient les retourner.

Les autres, ceux qui ne veulent pas que leur(s) enfant(s) soient vacciné, ne devraient même pas avoir à donner suite.

Par sécurité, si vous ne retournez pas ces formulaires et ne voulez pas faire vacciner votre enfant, il est conseillé d’écrire votre refus dans le carnet de liaison utilisé pour communiquer avec l’école.

Acte II. Des formulaires tendancieux.

L’un de ces formulaires est intitulé "formulaire de consentement préalable à la vaccination A H1N1 pour un mineur" (voir copie commentée en bas de l’article).

La question centrale est formulée ainsi "J’ai reçu une information sur le vaccin et la vaccination (cochez la case si votre réponse est oui) et donne mon accord à la vaccination". "Oui" "Non"

En bas de page on trouve la formule légale obligatoire (très "allégée") en cas de traitement informatique des données personnelles.

Ce qui est scandaleux dans ce formulaire

Déjà, pourquoi ce formulaire ne s’intitule t’il pas "formulaire de consentement OU DE REFUS" ?

Une manière de dire que seul le consentement à la vaccination est permis ?

Ensuite, pourquoi faire l’amalgame entre le fait de dire "Oui" pour confirmer avoir reçu une photocopie avec des informations sur la grippe A ET le fait de dire "Oui" à une vaccination ?

Ne peut-on pas avoir reçu une information et dire "Non" à la vaccination ?

Il s’agit là de techniques de manipulation commerciales à la limite de l’escroquerie, d’ordinaire utilisée par des sociétés commerciales peu scrupuleuses.

Enfin, pourquoi cette mention légale relative à la Loi informatique et Liberté en bas de page ?

Elle ne peut signifier qu’une chose : vos réponses, positives ou négatives, seront enregistrées dans une base de données informatique.

Pourquoi ce fichage totalement incongru (voire illégal) ?

Pourquoi ficher les parents (et les enfants) qui auront dit "non" (ou oui) à la vaccination contre la grippe A H1N1 ?

Acte III : Et le secret médical ?

Parmi ces formulaires il y a un questionnaire de santé.

Les réponses fournies dans ce questionnaire relèvent donc clairement du secret médical.

D’ordinaire ce genre de formulaire, une fois complété, est remis dans une double enveloppe, à l’attention d’un médecin dûment habilité et soumis au secret médical.

En aucun cas le personnel enseignant ou administratif d’un collège n’est habilité à collecter ce genre d’information.

Il est ahurissant et inquiétant de voir que des services scolaires, qui en temps normal rechignent même à administrer un simple cachet d’aspirine et s’entourent de multiples précautions légales en matière de soins, se transforment aujourd’hui en auxiliaires de ce qui apparaît tous les jours un peu plus comme action commerciale au seul bénéfice des lobby pharmaceutiques.

En conclusion, si vous décidez de retourner ces formulaires au collège (ce qui n’apparaît nullement obligatoire),il est conseillé aux parents qui ne souhaitent PAS faire vacciner leur enfant d’être extrèmement vigilant en remplissant ces formulaires de vaccination contre la grippe A H1N1 distribués par le collège de Vergèze.

Par ailleurs, vu les pratiques scandaleuses auxquelles nous devons faire face, il semble important que les parents informent leurs enfants de leur refus de vaccination. Ceci afin que ces derniers puissent, si le cas se présente, s’opposer, y compris par la force, à toute tentative de vaccination contrainte qui serait menée au collège de Vergèze.

La manière de faire des autorités sanitaires françaises en ce qui concerne le vaccin contre la grippe A H1N1 est décidément de plus en plus suspecte et ne peut que renforcer la méfiance des professionnels de santé et de leurs patients vis à vis du vaccin anti-grippal...

Affaire à suivre de très très près...

JPEG - 88.4 ko
Formulaire de consentement vaccin grippe A - commente
un formulaire tendancieux distribué dans le collège de Vergèze le 23/11/2009

Sur le même sujet, voir aussi :

-  Vaccin contre la grippe A h1n1, premiers accidents vaccinaux ?

-  Grippe A H1N1, faut-il vraiment en avoir peur  ?

-  Les vaccins obligatoires à l’école en France. Ce que dit la Loi.

4 Messages de forum


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.