Accueil du site > Actualités > Vol à l’arrachée rue du Cantonnat : en direct

Vol à l’arrachée rue du Cantonnat : en direct

2 individus arrachent le portefeuille d’une dame et prennent la fuite. La poursuite est lancée grâce aux voisins. Les agresseurs présumés sont arrêtés.

lundi 24 août 2015, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

18 votes

EXCLUSIVITE AIGUESVIVES.FR !

Il est environ 11h quand Mme C. revient de faire ses courses, un cabas dans une main et son portefeuille dans l’autre. Peu après le virage de l’impasse qui mène à l’Eglise, rue du Cantonnat, elle croise deux hommes. L’un à la trentaine l’autre est plus jeune, environ 20 ans.

Ils font mine de la dépasser, puis reviennent sur leurs pas et la bousculent pour lui arracher son portefeuille. Elle lâche son cabas dont le contenu, en tombant, fait un bruit qui alerte des voisins.

L’agression s’est déroulée sous les fenêtres du journal indépendant aiguesvives.fr.

C’est la stupeur car ce quartier du village d’Aigues-Vives est d’ordinaire très tranquille et l’agression s’est déroulée en plein jour.

Très vite la solidarité citoyenne s’organise.

Deux voisins se lancent à la poursuite des voleurs, avec leur chien. Un troisième prend son vélo et va alerter le policier municipal d’Aigues-Vives avant de se lancer à son tour à la recherche des fuyards.

Pendant ce temps d’autres voisins et voisines réconfortent la dame qui n’est pas blessée mais est sous le choc.

Dans son portefeuille par chance, il n’y avait que 10 euros et aucun papier d’identité, ni clés.

Le voisin à vélo repère la trace des agresseurs grâce à un groupe de passants très vigilants qui ont vu l’étrange comportement des fuyards. Ils ont même noté la plaque d’immatriculation du véhicule, stationné rue Maurice Vedel, dans lequel sont montés des individus qui correspondent au signalement des voleurs.

Un gros fourgon blanc, tôlé, avec à son bord 2 femmes, 1 conducteur et 3 hommes qui se sont engouffrés à l’arrière du fourgon avant de prendre la fuite.

Le voisin à vélo transmet les informations par sms au policier municipal ainsi qu’aux gendarmes d’Aimargues dont il croise le fourgon sur la place du village.

La poursuite est lancée.

Au moment où nous écrivons ces lignes elle est toujours en cours.

A signaler aussi le beau geste de solidarité d’une voisine âgée, Mme M., qui est allée spontanément donner 10 euros à sa voisine agressée qui est une personne à la retraite, aux revenus très modestes et qui a des problèmes de santé.


Dernière minute (15h30) :

Grâce a cette chaîne de solidarité citoyenne exemplaire, la gendarmerie vient d’arrêter les agresseurs présumés.



Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.