Accueil du site > >> DESINTOX > Foncier - Immobilier > ZAC de la Volte : le maire relance le projet annulé par la justice et (...)

ZAC de la Volte : le maire relance le projet annulé par la justice et demande aux élus de l’autoriser à décider seul de l’aménageur au profit de qui il donnera le droit d’exproprier des aiguesvivois.

Le 19 octobre 2015, à 18h les élus vont devoir se prononcer sur ce projet. Rappel : les personnes intéressées peuvent assister au conseil municipal.

lundi 19 octobre 2015, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

17 votes

La Zone d’Aménagement concertée (ZAC) de la Volte est un projet immobilier voulu par le maire dans son mandat précédent.

Il consiste à choisir un promoteur/aménageur qui réalisera environ 90 villas ou petits immeubles sur 6,85 hectare de terrains situés en contrebas du village (près du cimetière), dans des zones partiellement inondables.

D’après les chiffres fournis par la SEGARD, qui avait réalisé l’étude de faisabilité en 2013, on peut estimer la plus-value pour l’entreprise qui sera choisie pour réaliser la ZAC, à 8,7 millions d’euros rien qu’à la revente des terrains (Base : achats, préemption ou expropriation à 23 euros/le m2 ; Revente à 150 euros le m2).

D’après le maire ce projet permettra d’augmenter la population d’Aigues-Vives d’environ 215 personnes.

Annulée en janvier 2014 par le Tribunal Administratif de Nîmes en même temps que le PLU (Plan Local d’Urbanisme) la ZAC de la Volte refait surface à l’ordre du jour du conseil municipal du 19 octobre 2015 où le maire demande à son conseil de lui donner le pouvoir de choisir l’aménageur et de signer la concession pour la ZAC.

Si vous souhaitez assister à la réunion du Conseil Municipal :

19 octobre 2015 à 18h, salle de réunion de la mairie d’Aigues-Vives

Entrée libre.


Voir aussi :

- Affaire de la parcelle AC 111 : Les révélations du journal aiguesvives.fr ne sont pas diffamatoires. Le maire d’Aigues-Vives est condamné plus lourdement en appel.

- "ZAC de la Volte : ce que la mairie d’Aigues-Vives vous cache…" dossier publié par l’association de défense des contribuables (DCAV) sur son site.

- Annulation du PLU d’Aigues-Vives par le Tribunal Administratif de Nîmes en 2014 (+ annulation du POS en 2006).

- Premier procès contre le PLU version 2

- ANTICOR (association de lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique) à la mairie d’Aigues-Vives.

- Affaires foncières et immobilières dans la rubrique "Desintox"

- Affaires judiciaires dans la rubrique "Desintox".

- Jacky Rey débouté par le Tribunal Correctionnel. Sa plainte en diffamation est jugée irrecevable.

- Jacky REY fait appel de son procès perdu devant le tribunal correctionnel.


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.