Accueil du site > >> DESINTOX > Communication - Presse > aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ?

aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ?

Agissons pour la liberté de la presse et pour la démocratie

jeudi 8 janvier 2015, par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante


Notez cet article (moyenne):

25 votes

Solidarité avec le journal Charlie Hebdo

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE ! AGISSONS !

Pour soutenir ces valeurs d’humanisme et de liberté le journal aiguesvives.fr agit concrètement :

- En s’abonnant à Charlie Hebdo pour aider financièrement ce journal à vivre.
- En affichant le logo "Nous sommes Charlie"*. * clic, bouton de droite sur l’image, puis "enregistrer sous" pour récupérer cette image.
- En diffusant largement cet article à ses milliers de lecteurs et de lectrice.
- En continuant à publier ses enquêtes et les vérités qui dérangent malgré l’opposition de ceux et celles qui, à Aigues-Vives et au delà, veulent la mort de la liberté de la Presse.

Nous invitons toute personne qui veut soutenir concrètement les valeurs de la déclaration universelle des Droits de L’Homme et du citoyen" à faire comme nous.

Diffusez largement cet article (cliquez sur les boutons des réseaux sociaux en bas de l’article, commentez-le et dites que jamais vous ne vous coucherez devant aucun ennemi de votre liberté.

Si vous êtes un esprit libre, le fait de parler et de vivre sans peur est l’une des manière de montrer à ceux et celles qui veulent détruire votre droit de vivre librement qu’ils ne gagneront pas.

Vous pouvez aussi signer la pétition en fin de message.


Pour s’abonner à Charlie Hebdo :

- Par le site Via Presse :

http://www.viapresse.com/abonnement...

- Sur le site de Charlie Hebdo (momentanément en deuil) :

- boutique.charliehebdo.fr/abonnement.html


Pourquoi nous sommes indignés, tristes et en colère...

Le 7 janvier 2014, plusieurs individus masqués et armés ont fait irruption au siège du journal satirique "Charlie Hebdo".

Au cri de Allah Akbar ("Dieu est grand"), les assassins ont tiré à la Kalachnikov sur le personnel présent et visé plus particulièrement les journalistes et dessinateurs qui tenaient une réunion de rédaction au deuxième étage.

Parmi les victimes figurent Charb, Wolinski, Cabu, Tignous et Honoré, des collaborateurs historiques de Charlie connus pour leurs dessins irrévérencieux et drôles, ainsi que le chroniqueur Bernard Maris.

> Voir la liste complète des victimes (sur le site du journal le Monde)

Les assassins ont réussi à fuir.

La préfecture de Police de Paris à lancé un avis de recherche pour retrouver les deux individus suivants qui sont soupçonnés d’être liés à l’attentat :

Ils sont recherchés, si vous les voyez prévenez la police

JPEG - 9.1 ko
Portraits de Chérif Kouachi et Said Kouachi diffusés par la préfecture de police de Paris, le 8 janvier 2015. ( AFP )

Ces personnes, Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, sont "susceptibles d’être armées et dangereuses", prévient la préfecture de police de Paris, précisant qu’ils "font l’objet de mandats de recherche". "Toute personne détenant des informations" sur les suspects est invitée à joindre le numéro vert 0805 02 17 17.

Le journal aiguesvives.fr exprime sa profonde tristesse et ses condoléances sincères aux proches des victimes de cet attentat qui vise explicitement à tuer la liberté de la presse dans notre pays.

En tant que journalistes et êtres humains nous sommes horrifiés et en colère de voir que des confrères talentueux, gentils, et drôles aient ainsi été sauvagement assassinés par des tueurs qui ne supportent pas l’intelligence des esprits libres et les valeurs de notre démocratie.

En tant que seul journal libre du village d’Aigues-Vives qui est la cible régulière d’attaques perpétrées par des individus qui veulent -eux- aussi- étouffer toute expression libre afin d’assurer la survie de leur régime totalitaire, nous nous sentons particulièrement concernés. (Voir la rubrique "Desintox" sur aiguesvives.fr)

Qu’elles se mènent à coup de Kalachnikov ou en abusant de l’argent des contribuables, il s’agit d’attaques intolérables dirigées contre des libertés fondamentales énoncées dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui précise, notamment :

« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement..."

Nous ne nous laisserons pas intimider par qui que soit et nous sommes solidaires de tous les Charlie Hebdo du monde.

N’acceptez pas de vous taire, refusez les amalgames imbéciles des racistes qui voudront vous faire croire que ces tueurs représentent l’Islam (parmi les victimes figurent aussi des français d’origine maghrébine), rejetez les extrêmes quels qu’ils soient.

Contre la bêtise et la méchanceté humaine, résistez, vivez et cultivez-vous en lisant des journaux -vraiment- libres !

8 Messages de forum

  • Nous ne sommes pas tous Charlie Le 8 janvier 2015 à 13:45 , par René

    Je trouve chouette que votre site relaie cet élan de solidarité nationale. Merci, ça me fait vraiment chaud au coeur... Et puis comme dirait Charb, c’est toujours mieux que http://1.bp.blogspot.com/-KJGArQR-q...

    Mais nous ne sommes pas tous Charlie : peu d’entre nous sont si bons, ou si courageux. Moi-même j’aimerais beaucoup être Charlie, mais je me contente d’y être abonné depuis des années. En ce qui vous concerne, pour commencer à ressembler à un journal vous devriez publier explicitement le nom de vos journalistes, ainsi que leur carte de presse. On ne se décrète pas journaliste... J’habite Aigues-Vives depuis 1 an, et je ne sais toujours pas qui vous êtes...

    Moi je suis René, et je ne suis pas Charlie...

    • Nous ne sommes pas tous Charlie Le 8 janvier 2015 à 20:25 , par Presse libre d’Aigues-Vives - Redaction indépendante

      Bonsoir René,

      Merci de nous lire et merci pour votre réaction avec un lien vers cet excellent dessin.

      Vous avez raison, malheureusement il y a peu de "Charlie" en France et encore moins à Aigues-Vives. Cet appel est un voeux pieu.

      Néanmoins, l’élan national spontané que cet attentat suscite fait chaud au coeur et laisse espérer que l’horreur puisse au moins avoir ceci de pédagogique qu’elle réveillera les petits "Charlies" qui peuvent sommeiller ici ou là.

      En ce qui nous concerne, nous ne cherchons pas à "commencer à ressembler à un journal" ou de nous "décréter" journaliste comme vous le dites avec une pointe de sarcasme (nous vous pardonnons volontiers, puisque les abonnés à Charlie aiment l’humour "bête et méchant").

      Nous n’en avons pas besoin. Modestement les quelques 100.000 lecteurs qui nous suivent depuis 10 ans, nous dispensent de cet effort d’apparence. Je ne parle pas non plus du fait que ce site est déclaré comme journal auprès de la CNIL depuis de nombreuses années, tout comme l’activité media de notre entreprise.

      La seule chose que nous nous efforçons de faire paraître, ce sont les quelques 1.500 articles publiés dans ce journal, qui est le premier et le seul media libre d’Aigues-Vives. Même si la plupart de ces articles sont anodins, ce n’est pas toujours facile dans un village où beaucoup n’aiment la liberté de la presse que quand elle à leur botte...

      Quant à la carte de presse, vous apprendrez qu’elle n’est pas nécessaire pour avoir le titre de "journaliste".

      D’après le code du travail : Articles L7111-3, L7111-4 et L7112-1 « Est journaliste professionnel toute personne qui a pour activité principale, régulière et rétribuée l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, publications quotidiennes et périodiques ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources."

      Nous pourrions effectivement la demander pour nos collaborateurs permanents, ce qui serait plus facile pour impressionner les esprits simples et justifier des avantages fiscaux accordés aux journalistes (avec ou sans carte).

      Pour ce qui est de l’identité des journalistes qui travaillent pour aiguesvives.fr, elle est facile à trouver. Elle est indiquée soit en haut des articles avec leur date, soit à la page "Mentions Légales", Rubrique "Editeur" : http://www.aiguesvives.fr/?page=cgav , soit encore à la rubrique "Qui sommes-nous ?" indiquée en bas de chaque page : http://www.aiguesvives.fr/Presentat...

      Si vous avez du mal à les trouver demandez les au maire de ce village. Quand il attaque notre journal (d’ordinaire avant chaque élection municipale où il se représente) parce-que celui-ci publie une vérité qui ne lui plaît pas, il sait très bien à quel nom et à quelle adresse envoyer ses huissiers (à vos frais et en pure perte, mais bon çà l’occupe...).

      D’ailleurs, pour l’anecdote lors de ses 5 dernières attaques (toutes perdues lamentablement) qui visaient à nous faire taire, il a invoqué la Loi sur la Presse. Comme vous le voyez, même lui considère aiguesvives.fr comme un journal ;-)

      Pour l’anecdote, ne cherchez pas les noms des journalistes qui écrivent sur le site de la mairie (copié sur le nôtre deux ans après), aucun article ne les mentionnent, ni n’affichent de date.

      Ceci étant, notre journal étant un site collaboratif, il arrive aussi souvent que le nom affiché soit un libellé générique qui recouvre un sujet écrit à plusieurs ou publié pour un tiers (une association par exemple) qui n’y arrive pas tout seul. Dans ce cas, il suffit de demander à rencontrer les journalistes ou rédacteurs de l’article.

      Enfin, pour ce qui est de nous connaître, vous êtes là depuis 1 an et moi, cela fait 14 ans que je suis à Aigues-Vives. Pourtant, je ne vous connais toujours pas non plus. Vous aurez peut-être aussi l’occasion de voir l’un de nos journaliste reconnaissable au t-shirt "aiguesvives.tv" souvent porté (en été) lorsqu’il ou elle filme les activités locales des associations ou autres. Donc, ne désespérons pas.

      Peut-être que si vous aviez fourni une adresse et des coordonnées de contact dans votre message, cela aurait facilité notre prise de contact ?

      En ce qui nous concerne, notre journal est une entreprise qui a "pignon sur rue" et paye ses impôts à Aigues-Vives. Il affiche son adresse, son téléphone et ses heures d’ouverture à la page "Contact" : http://www.aiguesvives.fr/?page=con...

      Tous les rendez-vous sont les bienvenus (sauf avec les porteurs de Kalachnikov).

      Au plaisir de faire votre connaissance.

      Cordialement

      François

  • aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ? Le 23 janvier 2015 à 21:13 , par mika

    Mon cher journal, moi aussi je suis Charlie.... !!!!
    Apparemment pas pour tous a AIGUES VIVES !!!!!!
    Lors de l’assemblée générale du Comité "d’animation" du 23 janvier á la salle Jean BOSC, la première phrase du président a été : "avant de commencer je tenais a vous dire qu’il n’y aura UNIQUEMENT les membres du bureau qui auront droit á la parole !!!!!!! De quoi ont ils peur ?
    Ont ils le droit ?????
    A quoi sert une telle réunion si les contribuables et les commerçants du village ne peuvent débattre et apporter leurs idées !!!!!! Pourtant c’est bien avec notre argent qu’ils s’amusent !!!!!!!

    C’est bien dommage, mais cela reflette bien la gestion des manifestations du village........

    Mon cher journal, continuez vos investigations pour nous tenir informés de la vie du village.
    Vous accomplissez un travail honnête et loyal par vos reportages et vos photos....merci.

    Bien á vous........

    Mickael, commerçant á AIGUES VIVES.....

    • aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ? Le 27 janvier 2015 à 09:58 , par Richard

      D’accord avec vous.

      A Aigues-Vives la municipalité ne supporte pas la liberté d’expression. Ce qu’a fait son comité d’animation en est un exemple de plus.

      En voici d’autres :

      - avant chaque élection, le maire multiplie les attaques pour détruire le seul journal indépendant qui dit la vérité sur sa gestion ; de plus il tente d’en confisquer la propriété. Du jamais vu depuis 1943 en France !

      - Au conseil municipal, depuis qu’il y a 4 élus qu’il ne maîtrise pas, il interdit les débats et les questions qui le dérangent ; son 2ème adjoint insulte les élus d’opposition lorsqu’ils demandent pourquoi le maire n’a rien fait pour rétablir le fonctionnement du distributeur de billet et leur dit "taisez-vous".

      - En plein conseil, le beau-frère du 4ème adjoint, lui, interdit à un élu d’opposition de lui adresser la parole.

      etc.

      Faire taire toute personne qui ne se soumet pas et cacher ce qu’ils font sont les obsessions de cette municipalité et de son clan.

      On les comprend.

      Il suffit de lire les articles de la rubrique desintox de ce site pour voir à quel point ce qui se passe à Aigues-Vives est grave :
      http://www.aiguesvives.fr/-DESINTOX...

      Ce n’est pas dans le Midi Libre qu’on trouvera la moindre information de ce genre...

      Non, le comité d’animation de la mairie d’Aigues-Vives n’a pas le droit d’interdire de poser des questions lors de son assemblée générale publique. La liberté d’expression est un droit fondamental de notre république et une assemblée générale sert aussi à çà.

      Ceci d’autant plus que le comité d’animation de la mairie fonctionne avec l’argent des contribuables (34.000 euros), notre argent. C’est donc le comité d’animation qui nous doit des comptes et pas le contraire.

      Ceci dit, ils auraient torts de ce gêner puisque 51% des aiguesvivois se soumettent bêtement sans réagir.

      Un jour, peut-être y aura t’il suffisammment de "Charlie" à Aigues-Vives pour que la démocratie soit rétablie...

      • aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ? Le 1er février 2015 à 18:38 , par robert soulier

        Vendredi 09 Janvier notre municipalité a , avec justesse, observée une minute de silence place de la Mairie en soutient aux victimes tombées sous les balles de fanatiques furieux.
        Pour la liberté d’expression, un gros point d’intérogation. Comment 9 conseillers (5 dames et 4 hommes encore présents au conseil) osent ils defendre sans aucune honte cette liberté d’expression , alors que le 24 Juin 2013 ils ont osé voter une attaque afin de detruire le journal aiguesvives ;fr et tenter de le faire taire une bonne fois pour toutes ?
        10 conseillers municipaux sont dans le comité d’animation , et ont , EUX AUSSI ,une nouvelle fois interdit de parole les personnes presentes lors de l’assemblée générale de ce comité le vendredi 23 Janvier.2014. Vite place à l’apérétif , chose la plus importante de la soirée ...Faites boire le peuple , il oublira la "museliére"
        Le plus hilarant a été de constater l’absence de notre maire, lui le donneur d’ordre. Il s’est bien gardé de venir , en public, defendre sa position, donner des explications surtout devant la jeunesse qui voulait , et veut comprendre.Quelle élégance ! Quel courage !
        Par contre, il a quand meme fait ,"tout seigneur, tout honneur"proposer , par un de ses sujets de recevoir la jeunesse (en catimini) le mercredi 04 Fevrier .Qu’a t’il donc à leur dire de si important ?
        Choses particuliérement importantes que les oreilles chastes des adultes ne peuvent entendre..
        Moralité : nous sommes "Charlie" lui n’est meme plus Jacky.

        • aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ? Le 2 février 2015 à 09:21 , par mika

          C’est bien de recevoir les clubs taurins, les jeunes.....Par contre les commerçants du village ne sont même pas consultés !!!!! Nous sommes juste bon à RAQUER car " LES CAFETIERS SE GAVENT " comme l’a si bien dit un adjoint au maire !! Nous sommes là toute l’année à trimer sans compter nos heures, á participer aux manifestations même quand ces dernieres se déroulent loin du centre village !!!!

          Vendredi 30 janvier, j’ai participé, pour la première fois, a une réunion du DCAV ( défense des contribuables aigues vivois ) où on apprend beaucoup de choses sur la réelle gestion communale....Oui maintenant je comprends mieux pourquoi le "président" du comité des fêtes parle de crise !!! Sachez Mr le "président", que la crise on l’a vie au quotidien et depuis un petit moment !!!

          Mickael, commerçant à Aigues-vives.

  • aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ? Le 26 février 2015 à 04:53 , par Joellen Coe

    There are several modes of transportation to reach the Wineries like bicycle, hot air balloon, train or bus, horseback, rental cars etc. Some in the wine community still think it is important to inspect the legs of a glass of wine. He didn’t say that the particular oak tree on the premises used by the winery for bottling had been destroyed because it had been infested by killer bees. Feel free to visit my blog : wine tours melbourne (vinetrekker.com.au)

  • aiguesvives.fr : Nous sommes Charlie Hebdo ! et vous ? Le 30 avril 2015 à 09:39 , par Matthias

    Thanks for sharing your thoughts about Malaika Arora Khan. Regards Also visit my website - Cornelia Diamond Golf Resort & Spa,World’s Leading Green Cruise Line


Partagez ce contenu:


(Publicité)

Votre publicité ici ?

> Découvrez ce que aiguesvives.fr
peut faire pour votre communication.